AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bang, Bang, I shoot you down - Ezzio

 :: Préambule :: Présentations :: Fiches admises Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 19 Jan - 21:35

 

♛ Ezzio di Verruchio ♛

 
| 31 ans | Humain | Ambivalent | Italien | Maitre neutre | Inspecteur de Police |

 
♛ Physique

Lorsque l'on voit Ezzio pour la première fois, on ne peut s'empêcher de s'étonner à la vue de son oeil unique. Effectivement, le policier est borgne et l’œil qu'il a perdu est caché sous un petit carré de tissu noir. Quand à son œil valide, d'un beau bleu, il pose sur le monde un regard qui semble vous transpercer avec douceur, tout en faisant abaisser sur son passage toutes vos défenses, vous rendant aussi vulnérable qu'un nourrisson. Ça fait un peu froid dans le dos et ça résume parfaitement cet homme aux multiples facettes.
C'est un manipulateur à ses heures perdues et il adore ça. Et, comme toute bonne manipulation requière une certaine prestance, il prend de ce fait, grand soin de son corps et de son apparence. Ainsi, lorsqu'on prend le temps de le regarder, on se rend compte qu'il possède un corps sec et une musculature saillante et souple s'étalant tout le long de ses 1m82 de hauteur. Ces muscles ne sont par ailleurs pas là pour faire joli : ils sont le fruit de nombreux entrainements en tous genres, ce qui a fait du borgne un excellant combattant au corps à corps.

Mais revenons en à son minois car vous ne savez toujours pas à quoi il ressemble!
Outre son unique bille bleue que l'on remarque en premier lieu, on se rend vite compte que l'éclat éternellement tranquille de son œil est souvent caché par quelques mèches de ses longs cheveux d'un blond presque blanc qui virevoltent dans tout les sens. Le français est particulièrement fier de sa tignasse et gare à celui qui voudrait lui couper ses précieux cheveux !
Si l'on suit ses yeux et que l'on descend sur son visage, on peut voir un nez fin, court et arrondi posé au centre de son visage éternellement calme. En descendant encore, on trouve enfin la pièce maîtresse de son corps : sa bouche. Cerclé de lèvres fines affichant presque tout le temps un petit sourire ou une cigarette, c'est d'entre ces lèvres que vous entendrez les plus beaux compliments et les plus belles paroles, au même titre que les plus doux mensonges et que les plus délicates mises en garde...
♛ Mental

Ezzio n'est pas un mauvais bougre, mais c'est loin d'être un bon samaritain. En réalité, avec lui, tout est une question de point de vue. Pouvant être aussi chaleureux et attirant que cruel et détestable, il se plaît à jongler avec les émotions et les sentiments de ceux qui daignent l'écouter, que ce fut le temps d'une soirée ou autour d'un verre.
Cependant, il est des qualités qui transparaissent de son être et qu'il est bon d'indiquer, ne serait que pour éviter de prendre ce personnage pour un simple connard de flic aux méthodes plus que douteuses.

L'intelligence.
Ce grand blond est à des années lumière de la connerie de bas étage. Certes, ce n'est pas un génie non plus, mais il a une tête et sait s'en servir quand il en a besoin... Et il sait aussi l'oublier quand l'envie lui en dit, soit pour faire des conneries, soit tout simplement à cause de son côté tête l'air qui ressort naturellement par moment, ce qui a pour effet de le rendre relativement attachant. Vif d'esprit et sachant très bien cerner les personnes avec qui il se trouve en contact dès les premières paroles, il a un véritable don pour "sentir" les personnes dignes de confiance ou non. Par ailleurs, bien qu'il ne soit pas du genre vantard, ne vous avisez jamais vous croire plus intelligent que lui. Premièrement, il détestera ça et, deuxièmement, il se fera un plaisir de vous démembrer verbalement, vous montrant à quel point, en réalité, vous êtes une sous-merde. Car oui, bien qu'il ne soit pas particulièrement bavard et qu'il préfère de loin la compagnie des animaux à celle des hommes, Ezzio est cependant un excellant orateur quand il s'y met.

La sociabilité.
Bien que ce ne soit pas un grand causeur et qu'il passe plus de temps avec des animaux qu'autre chose, Ezzio apprécie pourtant énormément le contact humain. Même si au premier abord, il parait distant et un poil austère (certains le qualifierait d'archétype du grand brun ténébreux un peu arrogant), quand on prend le temps de discuter un peu avec lui, on se rend compte qu'il est d'un naturel doux et gentil. C'est d'ailleurs un bon pilier de bar qui se fera un plaisir de vous prêter une oreille lors de soirée alcoolisées.

Le charme.
Oui, on ne peut mentionner le nom d'Ezzio sans irrémédiablement l'assimiler à un Dom Juan. Et ce n'est que pure vérité dont l'intéressé ne prend pas la peine de se cacher! Il aime plaire et sait qu'il plait, il ne se prive donc pas pour jouer joyeusement de son charme. Grand amateur des plaisirs de la vie, et en particulier de celui de la chair, il ne se gène donc pas pour prendre ce qui lui plait, indépendamment du rang, de l'age, du sexe ou de la richesse. Si il veut une personne, il se débrouille pour l'obtenir, tous les moyens étant bons même si, au final, ce n'est que pour en profiter durant une simple nuit. Malgré ça, il met un point d'honneur à traiter touts les êtres partageant ses draps avec un certain respect, une galanterie très anglaise, ce qui, en plus de son éloquence et de sa gentillesse naturelle, porte très souvent ses fruits, et fait qu'on lui pardonne plus simplement ses diverses joutes nocturnes. Notons que, bien qu'il soit le plus volage des hommes en amour, il est cependant le plus fidèle des amis et ne laissera jamais tomber quelqu'un qu'il apprécie, quitte à s'oublier un peu, faisant passer la personne avant lui.
Outre ses multiples conquêtes, il refuse catégoriquement de s'engager auprès qui que ce soit. Il aime son indépendance et ne la troquerait contre rien au monde.

Bon, ça, c'était pour ces bons côtés.
Passons à la chose la plus amusant, le côté purement salopard de ce menteur au beau visage.
La manipulation.
C'est un grand dragueur ça, vous l'avez compris, mais, avec cela vient deux de ces traits de caractère qu'il se plaît à manier en tous temps et en tous lieux : son éloquence et sa manipulation. Passé maître dans ces deux arts, il sait parler et parle bien, menteur de génie, il sait flatter les puissants comme les gens de modeste condition. Paradoxalement, il n'utilise ce petit truc uniquement lorsque c'est nécessaire. Après tout, parler, c'est fatiguant à la longue!
Vous vous en serez douté, mais le jeune homme est profondément égoïste : il fait passer ses envies et ses pulsions avant toutes choses, ne faisant pas attention aux gens qu'il blesse au passage. Et puis, indépendamment de son côté gentil, il est souvent assez bourru et abrupte de prime abord, ce qui n'aide pas vraiment. Têtu, lorsqu'il a une idée en tête, rien ne peut l’arrêter de plus, si il se complaît à plaire, il se fiche cependant de ce que les gens peuvent bien penser de lui. Il vit sa vie comme il l'entend, peut important ceux qu'il peut blesser au passage, tant que ses précieux animaux n'ont rien.

Ezzio est inspecteur de police et possède un sens aussi aigu que particulier de la justice. Justice qui est généralement sienne et non pas forcément celle de l’État. Ainsi, il n'est pas rare de le voir entrer en conflit avec ses supérieurs. De même, ses méthodes sont largement discutables car elles peuvent aller... vraiment loin... Il faut cependant savoir que notre bonhomme est fourbe. Fourbe, dans le sens où il connait bon nombre de lois et sait donc comment les contourner habilement. Une capacité qui n'est pas des moindre et qui est incroyablement dangereusement entre des mains expérimentées.

La manipulation, l'égoïsme, son orgueil...
Tout ça n'est que bien doux comparé à ce qui peut arriver quand il s'énerve. Bien qu'il ne soit ni belliqueux, ni prompte à l'énervement, une fois mis en pétard, bonne chance pour l'arrêter.
Ainsi, il se montre froid, intransigeant et foncièrement détestable envers et contre tous. Il n'hésite pas à rabaisser cruellement les gens, voir même à les briser de milles et une façon, juste pour son plaisir personnel. Et pour ce faire, il n'a aucun scrupule à utiliser les pires méthodes qui soient... Et si par derrière il s'en veut à mort pour ça, il y a en lui ce petit truc qui ne peut s’empêcher d'adorer faire mal, peut important sur qui ça tombe. Et plus il se délecte de la souffrance qu'il donne, plus il s'en veut. C'est un véritable sadique et un pur masochiste à la foi, tanguant constamment entre ses convictions et ses sanglantes envies. Et cette dualité le ronge si violemment qu'il est par moment en proie à des crises d'angoisses même si en soit, personne ne l'a encore jamais vu en faire.
♛ Histoire

Il était une foi, Reggio de Calabre.
Reggio de Calabre?
Prenez la pointe de la botte de l'Italie, zoomez à fond, et vous finirez par tomber sur la ville nous intéressant. Ville touristique située près de la mer, c'est en ces murs que l'on peut tomber, au détour d'une balade tranquille, sur un petit magasin prénommé Vino di Verruchio. Comme son nom l'indique, l'endroit vend tout un tas de vins de la région, expressément made in Italie. Le gérant de cet endroit est Giacomo di Verruchio, un bon vivant joyeux qui aime profondément son métier. Marié à Lena, elle lui a fait la joie de donner naissance à trois charmants enfants : Julia, Angelo et Ezzio. Toute cette jolie famille vivait une vie tranquille, partagée entre la boutique familiale et l'éducation des enfants. L'enfance des bambins se passa sans problèmes notoires et de la façon la plus ordinaire qui soit. Mais, sous le couvert de cette tranquille apparence, une ombre rodait déjà.
La Calabre, région du bout de la botte de l'Italie dans laquelle se trouve notre ville est l'un des région du pays à abriter une importante mafia. La Cosa Nostra? Raté. La ’Ndrangheta. Et Reggio de Calabre ne fait pas exception à la domination mafieuse de la région. Ne se cachant pas vraiment, tout le monde savait ce que l'organisation faisant sans pour autant la reporter aux autorités. Après tout, elle maintenait un semblant d'ordre, parfois plus efficace que l'ordre public. Ainsi, Giacomo et son commerce faisait partie de ces petits commerçants sous la coupe de ’Ndrangheta. Elle lui offrait protection, il lui donnait une partie de son revenu et tout le monde était content.
Ce fut donc dans ce climat particulier qu'Ezzio grandit. Et, très tôt, alors que ses ainés s'emballaient pour le droit et la littérature, lui ce qui le faisait rêver, c'était la mafia. Il regardait avec des étoiles dans les yeux ces hommes armés se pavaner un peu partout dans les rues, arborant des voitures et costumes ridiculement chers. Mais, comme tout rêve d'enfant, le sien prit fin et façon plutôt tragique.

Il n'avait que 11 ans quand tout arriva.
Depuis quelques mois, à cause d'un chute des ventes spectaculaire, Giacomo n'avait pas été en état de payer la ’Ndrangheta comme il l'aurait du. Par une belle après-midi de mai, les hommes de la mafia vinrent lui ordonner de payer. Incapable de le faire car il n'avait pas les fonds, le pauvre homme se confondit en excuses, promettant qu'il payerait dès qu'il le pourrait. Peu satisfaits par la réponse du vendeur, les mafieux le tabassèrent sérieusement. Ce fut à ce moment là qu'Ezzio intervint. Alors qu'il était recroquevillé contre sa mère avec sa sœur et son frère, il sauta hors de l'étreinte maternelle pour aller défendre son père. Il ne réussit à rien, si ce n'est à se faire frapper lui aussi. Il prit un mauvais coup de couteau dans l’œil ce qui lui valu un aller simple pour l’hôpital le plus proche. Malgré tout les efforts du staff médical, le petit garçon perdit son œil. Mais il survécu tout de même. Quand à son père, il survécu lui aussi, écopant de quelques cicatrices mais rien d'aussi grave que ce qui était arrivé à son enfant.
Revenant dans la maison familiale, il ne fallut pourtant pas longtemps à Lena pour envoyer le petit garçon et le reste de sa fratrie, chez leur tante qui habitait à Rome. La pauvre femme avait trop peur de ce qui pouvait arriver à ses enfants s'ils restaient ici et elle préférait les envoyer loin de toute cette violence. Pourtant, ironiquement, cette violence ne lâcherait plus le plus jeune de ses enfants. Traumatisé par la perte de son œil, il se mit à haïr la mafia avec une rage incroyable. C'est ce qui le poussa à faire une carrière dans la police.

Intégrant l'école de police de Rome avec les plus hautes notes, il se maintint durant toute sa scolarité dans le haut du podium. Terminant finalement sa formation avec les félicitations et en étant major de sa promotion, il fit tout de suite enrouler dans la police de la capitale italienne.
Ses premiers mois de travail se passèrent parfaitement bien et les années passèrent petit à petit. Avec le temps, sa rage et ses méthodes peu conventionnelles finirent par se faire connaitre des services mais, comme elles donnaient des résultats excellents et qu'on ne pouvait pas franchement l'inculper, on le laissait faire. Et puis, il était apprécié et gradé alors autant le laisser tranquille. Au grès des interventions, comme il avait tendance à être un peu casse-cou, il en ressortit avec bon nombre de cicatrices, principalement pour le dos, endroit de son corps qu'il avait la fâcheuse tendance à utiliser instinctivement comme un bouclier. Malgré ça et ses nombreux séjours à l’hôpital, on le laissait toujours faire.
Mais un jour, il dépassa les bornes.
Alors qu'il n'était pas en service, il rencontra par hasard un des homme qui avait battu son père des années auparavant. Voyant rouge et se laissant guider par sa colère, en oubliant tout le reste, le policier suivit l'homme jusqu'à réussir à se retrouver seul avec lui. Là, il se vengea, le tabassant à son tour, le laissant pour mort sur les pavés.
Personne n'avait vu la scène et, le temps que quelqu'un retrouve l'homme, ce dernier était mort.
L'affaire tomba dans les bras de la police et là, on découvrit les empreintes d'Ezzio partout. Il ne nia d'ailleurs pas les faits. S'il avait été un citoyen lambda, il aurait été envoyé directement au tribunal. Mais ce n'était pas le cas. Il était flic et l'un des meilleur inspecteur de son service. Alors l'affaire fut étouffée. On "perdit" les empreintes et le cas fut mis sur le dos d'un règlement de compte entre mafias.
Quand à Ezzio, pour le punir et le mettre un peu au frais, son supérieur l'envoya loin, très loin de l'Italie.
Ainsi atterrit-il à Alola.   

De part des magouilles policières, il fut muté (tout en étant fortement rétrogradé) sur cet archipel d'un genre tout nouveau pour lui. Il découvrit, en plus de la nouvelle façon de vivre très douce de l'endroit, les hybrides. Étonné en premier lieu, il finit rapidement par s'y habituer, ces êtres d'un genre nouveau ne lui faisait au final ni chaud ni froid. Il ne les considérait juste pas comme des humains, sans pour autant les rabaisser ; il n'était pas un monstre non plus. Tant qu'ils ne lui mettent pas de bâtons dans les roues, il n'a rien contre eux. Et puis, s'il pouvait en utiliser certains pour arriver à ses fins, c'était tout bénéf' pour lui.
Le temps passa à son tour sur l'île et, tout comme il l'avait fait en Italie, il monta petit à petit la hiérarchie. Si la dolce vita lui manquait par moment, Ezzio ne pouvait pas se voiler la face non plus : il aimait ces îles et ce monde qu'il ne connaissait pas vraiment. Pourtant, intérieurement, grondait toujours en lui cette rage sombre et sourde...
♛ Caractéristiques & anecdotes

• Ezzio est borgne depuis ses 11 ans.
• Il possède un tatouage tribal lui prenant tout le haut du dos et des omoplates.
• Il a sept cicatrices dans le dos.
• C'est un très gros fumeur compulsif.
• Il adore le chocolat chaud mais déteste le café (et par extension, tout les aliments amers).
♛ Milpertuis

Heuuuuu... Plop à vous mes loulous =D
Je suis d'une nullité crasse pour ce genre de chose alors, pour faire plus simple, vous posez les questions et j'y répondrais ! ^.^
Cependant, pour avoir une petite idée, je suis potentiellement tarée et je rp depuis maintenant près de 11 ans ♫
Au plaisir de vous croiser en rp ! ;D

  ♛ Alola Island
 
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : • Ambivalent • Célibataire • Italien • Borgne • 1m82 • Maitre de Vénus et Vanad • Sait utiliser une arme à feu • Excellant combattant au corps à corps • Bourru • Franc • Séducteur • Peu loquace • Doux • Gentil • Manipulateur • Lubrique • Professionnel • Intransigeant • Pilier de bar • Têtu • Violent • Sadique • Masochiste • Gros fumeur •

Voir le profil de l'utilisateur http://alola-island.forumactif.com/t129-bang-bang-i-shoot-you-do
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Jan - 21:54
Bienvenue à toi !

j'adore ton avatar, excellent choix !
avatar
avatar
Cupcanaille
Description du caractère de votre personnage : Florentin est un cupcanaille plutot docile, obéissant, et sympathique, un éternel optimiste toujours enthousiaste qui est profondément bon, et qui aime les bonnes choses.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Jan - 22:01
BIENVENUE ♥ J'adore gangsta alors j'approuve à 100% ton avatar ** Oh et un inspecteur de police ça claque fufufu ~ Courage pour la suite ♥
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Elros est un mimiqui docile adorable et un peu naïf sur les bords qui croit que les hybrides doivent être asservis pour leur bien. Il passe son temps à mettre des bâtons dans les roues des sauvages en particulier d'Amon sous les attraits d'un mystérieux traqueur masqué.

Voir le profil de l'utilisateur http://alola-island.forumactif.com/t92-glitters-runing-through-h


Merci Hanzaki pour le magnifique kit ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Jan - 22:12
Bienvenue à toi bel apollon ~ ♥ Courage pour la fiche ~
avatar
avatar
Joli monsieur
Description du caractère de votre personnage : Mes hybrides : Elros, Edwige, ???
Voir le profil de l'utilisateur


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Jan - 22:17
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche.
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Jan - 22:24
Moi, j'aime bien ton personnage ! J'aime ton style d'écriture, alors faut qu'on ait un lien ! Quel qu'il soit !


Bon courage pour ta fiche !
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Jan - 23:02
Merci à tous pour ce super accueil =D
Je suis grave contente qu'Ezzio vous plaise en tout cas ^^
Et petit up pour préciser que ma fiche est terminée ;D
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : • Ambivalent • Célibataire • Italien • Borgne • 1m82 • Maitre de Vénus et Vanad • Sait utiliser une arme à feu • Excellant combattant au corps à corps • Bourru • Franc • Séducteur • Peu loquace • Doux • Gentil • Manipulateur • Lubrique • Professionnel • Intransigeant • Pilier de bar • Têtu • Violent • Sadique • Masochiste • Gros fumeur •

Voir le profil de l'utilisateur http://alola-island.forumactif.com/t129-bang-bang-i-shoot-you-do



       
Boys in Pink
« The ultimate measure of a man is not where he stands in moments of comfort and convenience, but where he stands at times of challenge and controversy »
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Jan - 23:46
WELCOME TO ALOLA !


Merci pour la modification ♥ J'adore ton monsieur fufu ~ Il risque de faire du carnage 8D Bravo pour ta validation ♥ Tu peux désormais:

Recenser ton avatar
Créer ton habitation
Faire ta demande de maître/hybride
Recenser ton DC
Faire ta demande de RP

Amuse-toi bien sur Alola ! ♥
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Elros est un mimiqui docile adorable et un peu naïf sur les bords qui croit que les hybrides doivent être asservis pour leur bien. Il passe son temps à mettre des bâtons dans les roues des sauvages en particulier d'Amon sous les attraits d'un mystérieux traqueur masqué.

Voir le profil de l'utilisateur http://alola-island.forumactif.com/t92-glitters-runing-through-h


Merci Hanzaki pour le magnifique kit ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alola Island :: Préambule :: Présentations :: Fiches admises-
Sauter vers :