AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Give me that. [ft. Amon]

 :: Le défouloir :: Topics obsolètes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 19 Jan - 21:44
Give me that. #Amon
S'il y a bien une chose qu'Adam haïssait encore plus que l'hypocrisie fusante de chaque ports de l'humanité, c'était bien le vol. Il n'y avait rien de plus vil et sans honneur que le vol. Et il était vrai, qu'habitué à avoir sa chère Mikage avec lui, il ne faisait pas beaucoup attention aux autres êtres et pensait, visiblement à tort qu'on ne tenterait jamais de le voler. Après tout, il n'y avait pas un panneau sur son front indiquant qu'il était riche ni même un autre qu'il se fichait de donner si on lui en donnait l'explication valable. Non, il ressemblait juste à un jeune adulte lambda. C'est bien pour ça, que ça l'énerva encore plus de s'être vu volé.

Non mais, lui en soit, il y avait pas de problème, il pourrait s'en sortir sans problème, toutefois, si ça avait été un autre, comment ça se serait passé hein ? Imaginons que c'était un pauvre pêcheur du coin qui n'avait que cela pour se nourrir, comment allait-t-il faire ? Et sa famille, on y pensait ? Oui on pouvait pas avoir de femme ici, oui il ne s'y était pas encore habitué et ça se voyait dans sa façon de penser, mais même ! Les hybrides enfantaient non ? Alors s'il avait un hybride et des petits bébés à nourrir, on faisait comment ? Exactement ! On faisait pas !

Ce que ça pouvait l'énerver... Et c'était bien marqué sur son visage alors qu'habitué par la vitesse de sa Mateloutre, il avait réussit à attraper son voleur et le plaquer au mur avec dureté. Il reprit son souffle et essaya de ne pas être décontenancer par l'apparence peu habituel de cette personne. Et oui Adam, les hybrides ça existent vraiment et pas que dans les boutiques du coin, tu vas réussir à t'y faire, promis.

Non, il ne s'y ferait pas. Clairement pas. Peu importe, il se calma.

« Rends moi ce que tu m'as pris jeune homme, c'est ma montre. »

Il le fixait durement, le jugeant avec une mauvaise impression qui se ressentait dans son ton de voix et sa façon de parler. Il était plus doux habituellement... Mais ça, il ne pouvait le laisser faire. Il devait intervenir.
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 20 Jan - 23:49

Amon

Adam Lovecraft

「  Give me that.」

Nouvelle nuit, nouveau défi... Cette fois-ci je visais des inconnus dans la rue, près du port. Je leurs faisais les poches agilement et facilement avant de disparaitre rapidement. Mais c'était la fin de la journée et je n'avais pas spécialement mangé aujourd'hui, c'est peut-être ce qui a entrainé mon faux pas. Ah je devrais me reposer un peu plus et arrêter de passer des nuits blanches à amasser mon butin pour les autres hybrides. Mais nous en avions toujours besoin de plus... de plus de revenu, de plus de nourriture et de vêtements. Et j'avais repéré cet homme aux cheveux vert d'eau, sa montre avait tout de suite attiré mon regard affuté. J'étais donc passé à coté de lui et l'avais bousculé pour dérober le bijou qui se trouvait à son poignet. Mais voilà, pas manque de rapidité ou d'agilité il m'avait grillé. J'avais voulu prendre la fuite, mais me voilà plaqué durement contre le mur par ma proie. J'avais sentis mes omoplates cogner et je le fusillais du regard, plantant mes prunelles vertes aux reflets jaunes dans son magnifique regard bleu, m'y perdant un peu, me faisant la réflexion que ses iris étaient vraiment magnifique. Mais sa voix me fit sortir de mes pensées. Sa montre... je l'avais encore main, mais je ne voulais pas la lâcher, je la cachais habillement dans mon dos, je ne pouvais que jouer les innocents et essayer.

-"Je ne vous ai rien pris... vous devez vous tromper de personne... Monsieur..."

Mon ton était hautain et provocateur, je n'y pouvais rien si j'avais mauvais caractère, et j'appréciais peu être plaqué brusquement contre un mur, ça faisait mal et j'étais contre la douleur. Mon regard se durcit d'ailleurs, le défiant de me traiter de menteur. Si seulement j'étais plus grand, je pourrais me montrer plus imposant, et si j'avais été plus rapide il ne m'aurait pas choppé. Mais je ne pouvais pas courir trop de risque non plus. Je ne me débattais pas, pour ne pas attirer le regard des gens. Je les observais du coin de l'oeil afin d'être sur de ne pas focaliser toute l'attention. Je ne pouvais pas me faire arrêter, pas avant d'avoir réussis à m'approcher un peu plus de mon but, d'avoir gagné mon combat. Une fois que j'aurais réussis à faire entendre la voix des hybrides, peu m'importait mon sort, l'on pourrait m'abattre que je me laisserais volontiers faire. Peu de gens se doutent de mon trafic et de la responsabilité qui pèse sur mes épaules. Je voulais être ce sauveur, et qui était mieux placé que moi? Un gosse sans attache, sans souvenir... sans le moindre passé. Le seul à me regretter serait Wayne... et je savais qu'il pourrait le surmonter. Je relevais le menton pour défié l'homme un peu plus. Qu'il comprenne que je ne lâcherais pas l'affaire.  
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Hybride sauvage

Voir le profil de l'utilisateur http://alola-island.forumactif.com/t82-amon-des-bois-pour-vous-s


Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Jan - 14:30
Give me that. #Amon
Si on avait été dans un manga, on aurait clairement pu voir une veine apparente sur son front. Il le prenait pour un idiot ou comment c'était sensé se passer là? Il serra les poings dont celui qui maintenait ce garçon au mur. Il remarqua vaguement ses ailes mais son article ne lui vient pas une seconde en tête. Le mode pilote automatique avait été enclenché par la colère. Il vole, il le prend pour un idiot, et ensuite? Il le retourne et il le prend comme ça en public? Pour qui il se prenait à agir ainsi!

« Est-ce que j'ai l'air d'un pur idiot? Je t'ai vu faire. »

S'il pensait être le seul capable d'être têtu, il ne pouvait pas imaginer ce qu'Adam pouvait faire à son niveau. Il était bien plus têtu qu'un troupeau, un pays entier. Il n'avait pas pris sa liberté jeune pour se voir dicter la vie par un pigeon de bas étage qui se croyait permis de voler les petits gens. S'il voulait de l'argent il n'avait qu'à économiser et s'il n'y parvenait pas c'est qu'il n'était qu'un bon à rien et il devait se redresser et se battre pour progresser. Comment pouvait-t-on passer par la dégradation d'autrui pour parvenir à ses fins, c'était de l'irrespect pur!

Il mit son front sur le sien et passa sa main libre derrière le dos de l'hybride.

« Rends moi, ma montre. Maintenant. Sinon je te jure que je te poursuivrai sur huit générations et déplacerait des flics de plusieurs continents pour te retrouver petit être dégradé dans sa propre existence. Respecte toi, et va trouver un emploi au lieu de prendre le gain des pauvres gens. »

… Non Adam tu n'étais évidemment dans la case pauvres gens. Peu importe, tu ne pensais pas à toi en parlant et bien heureusement. Mais son regard se durcissait et le bleu s'évadait pour donner une impression de fusion jaunâtre en fond de son vert. Il s'énervait pour ce qu'il voyait de juste.

« Dit pourquoi tu as pris cette montre. »
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Jan - 19:38

Amon

Adam Lovecraft

「  Give me that.」

Je le fixais, la mine renfrognée, ceci m'agaçait d'avoir été pris sur le fait. Je détournais le regard en l'entendant et je le sentis poser son front contre le mien et une main se glisser dans mon dos. J'étais plus que mal à l'aise, étant très loin d'être tactile, mais je savais qu'il n'y avait aucun sous entendu sous son geste. Mais je ne pouvais m'empêcher d'être gêné. Mais en entendant ses paroles, c'est la colère qui prit le dessus et je le fixais à nouveau droit dans les yeux, hautain. Il me provoquait ou quoi? S'il me cherchait il allait me trouver. Et en plus il voulait en connaître la raison. Il ne pourrait pas comprendre, et il était loin d'être pauvre, je le savais pertinemment. Je relevais mon visage approchant mes lèvres des siennes un sourire malsain sur le visage et un petit rire s'échappent de ma gorge.

-"Les pauvres gens? Parce que tu te crois pauvre? J'ai bien observé ta montre et elle vaut très chère je te signale! Alors ne me prend pas pour un con, tu peux aisément t'en racheter une!"

Je venais prendre son poignet dans mon dos avec ma main de libre le lui tordant méchamment, tant pi si je morflais par la suite, je me battrais.

-"Et tu veux connaitre la raison? Un sale humain de ton genre ne peut pas le comprendre. Tu sais ce que vivent les hybrides sauvage au moins? Tu sais qu'ils doivent endurer le froid, la faim et l'humiliation de ne rien posséder? D'être traité en vulgaire esclaves! En putain de proies pour vous!"

Ma voix était menaçante, mais je veillais à garder un ton bas pour que l'on ne m'entende pas trop. Je plantais mes ongles dans sa peau de rage, pourquoi est-ce qu'il avait autant de confort alors que d'autres étaient mort de faim?!

-"Et sache que je suis en plein travail, c'est mon job, c'est ma responsabilité de trouver des ressources! "

J'en disais un peu trop sous la colère, mais vu qu'il n'était pas idiot il avait vite comprendre ce que je sous entendais.  
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Hybride sauvage

Voir le profil de l'utilisateur http://alola-island.forumactif.com/t82-amon-des-bois-pour-vous-s


Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 16:25
Give me that. #Amon
Adam avait essayé de parler, vraiment. Mais il n'avait pas pu en placer une. Et au final tant mieux, l'espèce de voleur des bas quartiers se présentait comme étant un Robin des bois des temps modernes. Les yeux d'Adam venaient de passer de l'énervement à la fascination. Il y avait une résistance ! Il y avait une vraie résistance sur cette île et elle semblait venir à la base des hybrides... Il existait des hybrides sauvages... Mon dieu. Il sourit légèrement, toute colère était partie mais il n'allait toutefois pas le lâcher. Il avait trouvé quelque chose de véritablement intéressant et de passionnant pour lui. Il hocha la tête doucement, signe qu'il l'entendait, tout en buvant ses paroles.

Vous auriez pensé qu'il laisserait un temps à cet hybride pour s'enfuir, non. Il le garderait là tant qu'il n'aurait pas eu toutes les informations voulues. Il était curieux, il se disait que c'était passionnant, et il était content d'être venu de l'autre coté de la planète pour être ici.

« … Combien il vous faut ? »

Il lui tient les épaules, le plaquant presque sur le mur alors qu'il souriait grandement.

« Comment ça se passe ? Comment êtes vous organisés ? Est-ce que vous avez de quoi à vous soigner ? Est-ce qu'on- enfin je, Mikage n'est plus avec moi, je dois m'y habituer. Peu importe. Est-ce qu'il y a moyen que je vous aide ? Tu es seul ? Tu as faim ? Tu veux peut-être que je t'offre à manger quelque part ? Explique moi plus... C'est incroyable ce que tu fais, je t'aurai bien laissé ma montre, mais j'en ai besoin et c'est un cadeau de ma mère. Par contre, je peux te donner ça en échange. »

Il lui sourit et sortit son porte-monnaie pour en sortir quatre billets de 50 qu'il plaça dans sa poche avec attention, il reprit son monologue.

« Je pensais que ça ne dérangeait personne ce principe. Un peu comme les pokémons dans les autres régions, mais non ! Et en plus votre rapprochement avec les humains vous permet d'enfin les envoyer chier bien profond ! Ha ça fait du bien de voir ce genre de choses. Si tu as besoin de plus que ce que je t'ai donné, je peux retirer, non mieux, je vais te donner ma carte, si tu as besoin de quoi que ce soit, je te l'offre en échange d'un interview et du droit de vous aider ! »

Il s'arrêta là et reprenait son souffle devenu court devant son monologue.
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Jan - 23:32

Amon

Adam Lovecraft

「  Give me that.」

Je le fixais, noyé par son flot de parole, je le sentais toujours me tenir les épaules, je n'aimais pas cette position où j'étais dos au mur. Mais ce qu'il me dit éveilla de l'espoir en moi, bien qu'un peu de méfiance. Je ne pouvais pas balancer tout comme ça à un inconnu. Et puis je ne savais pas s'il jouait un rôle ou non. Mais je dois avouer que le fait que sa montre soit un cadeau de sa mère me toucha énormément, je ne savais pas vraiment pourquoi. Je la lui tendis, étant hybride je n'avais jamais eu de parent, mais au fond de moi, je présentais que j'avais eu une mère par le passé. Des souvenirs de ses gestes tendre me paralysèrent un peu. C'était complètement idiot, c'était impossible que j'en ai une, c'est ma perte de mémoire qui me joue des tours. Ne pas connaitre son passé est pire que tout à mes yeux, mais ça passe en arrière plant. Doucement je lui tendis la montre, lui faisant signe de se calmer un peu, afin que je puisse le suivre, n'étant pas très bavard de base il me saoulait vraiment pour le coup. Je le laissais me glisser l'argent dans la poche un peu gêné, trop habitué à voler... une fois qu'il eut finit je ne pouvais m'empêcher de lui répliquer:

-"Je ne fais pas dans la charité..."

Ce qui n'étais pas faux, je ne faisais pas la manche... je volais tout simplement sans rien demander à personne. Je soupirais doucement lui prenant les mains pour qu'il me lâche, frôlant sa peau de mes plumes.

-"Écoute, je ne te connais pas, je ne vois pas pourquoi je te ferrais confiance, mais... je peux te présenter quelqu'un que tu pourras bien plus aider que moi. C'est à cette personne que je redonne l'argent que je vole.

Je soupirais doucement, ne sachant pas vraiment si je devais lui faire confiance ou non, mais j'avais besoin de ressources, d'aide et de soutient. Je me sentais seul dans mon combat, je dois bien l'avouer. Et son histoire d'interview était intéressante, je lui souris de manière espiègle.

-"une interview? Pourquoi pas, mais tu sais que les flics me collent au cul pour me chopper? Tu sauras tenir ta langue sur le fais que tu m'as vu? Tu ne leur divulguera pas des infos sur mon visage?

Oui d'habitude je porte un masque, mais trop voyant en pleine rue, il faut que je reste discret tout de même. Je continuais de le fixer, restant très sérieux, je ne prenais pas ça pour un jeu et j'avais l'impression de vois au travers de son excitation un brin d'amusement... je ne sais pas, je devais en savoir plus sur lui.    
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Hybride sauvage

Voir le profil de l'utilisateur http://alola-island.forumactif.com/t82-amon-des-bois-pour-vous-s


Revenir en haut Aller en bas
Sam 28 Jan - 19:29
Give me that. #Amon
Les yeux d'Adam brillèrent encore plus fort, on lisait tellement ce qu'il pensait à travers son regard, c'était presque enfantin. Et ce qu'il pensait était on ne peut plus basique, il venait de trouver une forme de révolution là où depuis le début, il n'avait vu que des personnes complètement imbriquées dans le système sans voir les problèmes de celui-ci. Mais il y avait des gens qui se voulaient libres, vraiment. Son cœur se sentait battre à milles à l'heure. Il était intéressé et il voulait aider cette cause. Par contre le coup de la charité.

« Ce n'est pas de la charité, je fais ça par ce que je le peux, c'est tout, arrête de croire que c'est pour ta bouille, tu as un ensembles de gens à aider non ? » Il avait été franc, direct, sans passer par quatre chemin, et de toutes façons il ne savait pas faire ça.

Il hocha toutes fois la tête à la suite alors qu'il écoutait les paroles de l'oiseau. Évidemment qu'il ne lui faisait pas confiance naturellement. Il comprenait tout à fait. Lui n'aurait même jamais lâché un morceau de ces vérités s'il avait été à sa place, mais ça c'était une autre histoire. Adam était quelqu'un de très secret et discret sur sa vie malgré tout. Il était faussement ouvert, faussement présent. Il n'aimait pas donner de quoi à atteindre son cœur, sauf s'il le décidait lui-même. Et indiquer la position de Mikage, haha, jamais. On ne touchait pas à ses protégés. Il pensa à ses deux autres pokémons qui vivaient actuellement dans les jardins de son père à Kalos. Il n'en parlerait pas non plus. C'était ses amis.

« Amène moi à cette personne, ou laisse-moi t'inviter dans ma suite pour te faire cet interview. Évidemment que je ne montrerai pas ton visage, et de toutes façons, tu liras l'article avant publication. »

Il serra contre lui sa montre et la remit lentement.

« Merci. »
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Jan - 5:41

Amon

Adam Lovecraft

「  Give me that.」
Je le voyais m'écouter, je le sentais attentif, buvant presque mes paroles. Je pouvais lire tout un tas de chose dans son regard et je fis une moue tout en l'écoutant. Pas pour ma bouille? J'espérais bien qu'il ne le faisait pas pour ça, je détestais attirer les gens, je n'aimais pas les intéresser. Je soupirais doucement, un peu agacé quand il me rappela que j'avais des gens à aider, je ne l'oubliais pas. Il m'invita même dans sa suite, me promettant de me faire lire l'article avant sa publication. Pourquoi pas, mais hors de question que je l'amène à Wayne comme ça. Je ne voulais pas lui attirer d'ennuis, je devais d'abord être sur que je pourrais faire confiance à cet homme. Je savais que ça lui rendrait service d'écrire sur moi et sur la cause des hybrides, ceci ne pourrait qu'attirer l'attention des humains. Savoir que certains n'acceptaient pas cette situation. Et puis ça pourrait servir à ma cause, permettre aux hybrides de garder foi et de se battre. Leur donner de l'espoir, c'est tout ce que je demandais. Je le voyais chérir sa montre et je détournais le regard.

-"Je ne t'amènerais pas à mon contacte tant que je ne te ferais pas confiance. Un pas de travers, une seule information crucial qui s'échappe et ça peut le conduire en prison et jamais je ne laisserais faire ça."

Non, jamais je ne laisserais Wayne se faire chopper, j'ai bien trop d'amour pour lui et je le protégerais jusqu'au bout. Je retournais mon visage vers mon interlocuteur, l'observant de manière intensive.

-"Je veux bien te suivre pour une interview, mais je veux que ceci se fasse dans un lieu neutre, où je puisse m'échapper à tout instant, dans ta suite c'est bien trop fermé."

Oui je ne lui faisais pas confiance et qui serait assez con pour suivre un humain dans une pièce close qu'il ne connait pas. Je ne pouvais pas deviner ses intentions et je voulais les connaitre. Je ne lisais pas encore dans les pensées, alors comment savoir qu'il était sincère?  
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Hybride sauvage

Voir le profil de l'utilisateur http://alola-island.forumactif.com/t82-amon-des-bois-pour-vous-s


Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Jan - 21:43
Give me that. #Amon
Il comprenait. Il comprenait totalement. Il hocha la tête consciencieusement en écoutant ses doutes malgré tout. Bon, il fut légèrement mal en se disant que visiblement il ne respirait pas la confiance. Est-ce qu'on pouvait penser qu'il était quelqu'un qui semblait mauvais au premier regard dans ce cas ? Il n'espérait pas. Il était un peu renfermé sur lui-même mais tout de même... Il aimait écouter et apporter son aide aux autres. Peu importe, il devait juste prouver qu'il était digne de confiance non ? Il ferait ce qu'on lui demandait, après tout, si ça pouvait aider.

« Bien. »

Il réfléchit ensuite à un endroit capable de les accueillir tout les deux et où ils pourraient discuter en paix sans se faire prendre. Il fouilla calmement dans les quelques lieux qu'il connaissait de cette île pour trouver exactement le bon. Finalement... Son regard se tourna avec lenteur vers l'océan... Oui, il savait où se trouvait l'endroit le moins suspect et le plus intéressant pour ce genre de discussion. Il n'y avait personne en cette saison, donc bon.

Il prit le poignet du jeune homme face à lui et se tourna vers la mer un peu plus loin.

« On va aller sur la plage. Je pense que c'est le lieu le plus sécurisé... Les policiers ne passent pas et les gens penseront que nous sommes deux jeunes adultes comme les autres, ou un maître et son esclave même si ça me saoule qu'on me compare à ça. »

Il soupira puis se dirigea avec lui vers l'eau. Il ne se rendait pas compte qu'on pouvait observer son sens de l'observation dans sa réplique. Il agissait simplement sur l'instant pour le coup.
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 31 Jan - 5:04

Amon

Adam Lovecraft

「  Give me that.」
J'étais soulagé qu'il accepte, malgré ma moue peu engageante. Mais je me devais d'être prudent, certaines personnes cachaient bien leur jeu et je ne voulais causer de problèmes à qui que ce soit. Puis je le sentis me prendre le poignet, j'ouvris grand les yeux n'aimant vraiment pas les contactes physique, mais je le suivis tout de même, observant les gens autour de non. Je n'étais pas ravi, mais bon je ferais avec. Je grognais à sa phrase... maitre et esclave? Il avait de la chance d'avoir rajouté qu'il n'aimait pas cette idée. Et puis il avait plutôt un bon sens de l'observer, normal pour un journaliste? Je ne sais pas... peut-être passait-il beaucoup par là et qu'il avait pu observer plusieurs fois les lieux. C'est ainsi que je m'y prendre pour cambrioler les maisons. Je me poste devant, passant à des heures différentes, observant le rythme de vie des habitants et profitant du meilleur moment pour passer à l'action. Une fois à la plage, je retirait mon poignet de ses mains, un peu boudeur. Je ne lisais pas vraiment, même si je savais le faire malgré mon amnésie. Je ne savais pas vraiment ce qui pourrait l'intéresser. Je dégotais un rocher assez grand pour accueillir nos deux postérieurs sans être trop proche ou trop serré. Je le lui montrais d'un signe de tête allant me poser dessus, attendant qu'il fasse de même. Réfléchissant à ce qui pourrait convenir.

-"Bon qu'est-ce que vous aimeriez savoir exactement? Vous pensez bien que je ne peux pas tout vous raconter pour votre article... Mais je peux vous révéler en partie mon but."

Je l'allais pas tout lui déballer, ce serait absurde et trop risqué. Je réfléchissais à ce que je pourrais dire, me demandant ce que je souhaitais qui soit révéler dans son article. Donner mon nom, hors de question, parler de Wayne, encore moins. Dire que l'on planque des hybrides dans un bar n'était pas une bonne idée et l'on se ferais attraper rapidement. Rallier les hybrides, l'utiliser à travers son article me semblait être une bonne solution. Je souhaitais leur donner un moyen de me trouver, de me contacter, mais c'était bien trop dangereux. M'exposer... c'était un risque. Et puis je voudrais tellement connaitre l'opinion de mes paires, trop de docile à mon goût, trop de rebelle qui ne s'élève pas assez. Savoir si tout ce que je fais à une utilité ou non. S'ils veulent que leurs vies changent ou reste ainsi.


 
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Hybride sauvage

Voir le profil de l'utilisateur http://alola-island.forumactif.com/t82-amon-des-bois-pour-vous-s


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Fév - 21:23
Give me that. #Amon
Le rocher était dur sous le fessier d'Adam, il lui semblait que les paroles du voleur l'étaient tout autant. Ce n'était pas qu'il n'avait pas d'ouvertures, qu'il refusait d'être interviewé, décrit, que sa cause ne soit reconnu ; non c'était de la méfiance et une crainte de faire confiance. Il comprenait. Depuis sa plus tendre enfance, les meilleurs de cette société, les exemples, lui avaient prouvé n'être que des merdes hypocrites, alors, il comprenait. Toutefois, il ne pouvait réprimer la petite touche de ressentiment, la crispation de sa main, à être comparer à eux -son père, même inconsciemment. Son sourire perdit en candeur aussi, pour ne plus être que diplomatique.

« Je ne te demanderai pas ta pointure et groupe sanguin, je te rassure. » Il rajouta : « Je ne suis pas un paparazzi. »

Il ferma son visage un instant. Non, il disait ses sources, il disait la vérité, mais il savait les limites, surtout celles d'un héros masqué. Il cligna des yeux alors qu'il réalisa sa pensée.

« Un héros masqué... »

Sa main tenait le stylo noir, basiquement bic mais elle s'arrêta avant d'écrire pour plutôt laisser le capuchon au cul tapoté le feuillet sur son genou.

« Je n'ai pas énormément de question à te poser. »

Il les nota brusquement sur mes feuilles, une par question, prêt à prendre des notes et y ajouter des phrases. Il faisait son travail avec un intérêt presque médical. Finalement, tout fut prêt et il redressa sa tête sur l'hybride avec lenteur et bienveillance.

« Je suppose que le but est ici pour toi de passer ton message aux autres. Je vais orienter mon article de façon neutre toutefois que cela ne crée pas non plus une réaction trop brusque du camp d'adverse. »

Etait-t-il en guerre ? Pour Adam c'était le cas, car dans les yeux de cet homme, c'était la force de tenir une révolution qu'il voyait. Peut-être devait-t-il lui dire ? Malgré ça... il prit sa respiration et exprima :

« 1. Quel est ton but ?
2. Agis-tu seul ou en groupe ?
3. Un moyen de lutter au quotidien pour les hybrides ?
4. Un moyen de lutter au quotidien pour les maîtres ?
5. Comment doit-on t'appeler ? 
»
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Fév - 18:49

Amon

Adam Lovecraft

「  Give me that.」
Ce qu'il me dit me rassura un peu, je commençais a avoir l'impression que je pouvais lui faire un peu confiance. Bien sur, ceci mettrait du temps avant que je le considère comme quelqu'un de fiable, les relations ne se font pas en un jour. Ce n'est pas parce que je vais parler à lui et me livrer un peu que je vais le mettre dans la catégorie ami. Je ne supporte pas les gens qui s'attachent trop rapidement, pour moi ce ne sont que des faibles super naïfs. Pour moi, il me faut énormément de temps, même avec Wayne ça ne s'est pas fait en un claquement de doigt. Il a fallut plus d'un an pour que l'on devienne amant et que je m'ouvre complètement à lui. Enfin là n'était pas le sujet, je devais rester concentré sur cet homme dont... je ne connaissais pas le prénom d'ailleurs. Avec tout ce remue ménage, nous n'avons même pas pensé à nous présenter. Il me posa beaucoup de question d'un coup et je lui fis signe de ralentir avant de soupirer et d'essayer de lui répondre de manière adéquate.

-"Et bien, effectivement, je souhaiterais passer un message via votre article... heu... ce serait mieux que l'on se donne nos noms, vous ne croyez pas? Moi c'est Amon!"  

Oui, c'était important pour moi de pouvoir mettre un prénom sur son visage. Je n'allais pas l'appeler machin tout de même. Je repris d'une voix posées, réfléchissant aux mots que je devais employer et à ce que je pouvais réellement dire.

-"Mon but est tout simplement de rendre les hybrides libres. Je veux qu'ils soient les égales des hommes et qu'ils ne soient plus traité comme de vulgaires esclaves. Nous sommes exactement comme les humains, sauf que nous pouvons nous transformer en Pokemon et que nous avons quelques particularités physiques. "

Je fis une pause, soupirant un peu, mon but était simple, mais me semblait impossible à atteindre.

-"Les humains ont bien fini par accepter que les gens de couleurs étaient tout aussi humain qu'eux, pour moi nos différences sont une richesse et il faut l'exploiter de manière que chaque partit en tire un avantage équitable. C'est tout simplement mon but, cohabiter avec les humains, sans discrimination. Et sachez une chose, je suis prêt à mourir pour cela... Si donner ma vie peut faire changer la société actuelle, je n'hésiterais pas. "

Je le fixais droit dans les yeux, j'étais extrêmement sérieux. Pas que je pense que ma vie vaille plus que celle d'un autre, mais avec tous les crimes que j'ai commis, je sais pertinemment que je suis déjà bien recherché. Je réfléchis à ses autres questions, essayant de me les remémorer.

-"Je travail plus ou moins seul pour le moment, mais j'ai du soutient de quelques personnes. J'aimerais que d'autres personnes se joignent à ma cause, mais faire entendre ma voix est difficile. Et un moyen de lutter pour les hybrides? Et bien je dirais simplement qu'ils refusent de se soumettre, qu'il se rebelle tout simplement. Je sais que certain sont heureux d'être nourris, logé et choyé, mais pour moi ce n'est qu'une prison dorée. Choisir où  l'on vit, faire un travail que l'on aime, pouvoir bouger comme on le souhaite, c'est ça la liberté. Devenir le bon toutou d'un humain n'est pas une bonne chose. Ils doivent commencer à se faire respecter, je sais que beaucoup tentent de le faire, mais ce n'est pas assez. Ils peuvent fuir de chez leur maitre et me rejoindre. Je les accueillerais, je les aiderais, il faut juste qu'ils ouvrent les yeux et aient le courage de se battre. En ce qui concerne les humains qui souhaitent m'aider, rendez simplement la liberté aux hybrides que vous achetez, respectez les et considérez les comme vos égales. Ne suivez pas le mouvement, cessez de les voir comme des animaux. Nous avons tous un coeur, nous sommes pareil. "

Sans m'en rendre compte j'avais énormément parlé, je ne pensais pas me livrer si facilement. Je n'avais rien dit qui pourrait les mener jusqu'à moi. Adam avait parfaitement choisit ses questions et ceci me surprenait. Alors que je me prenais la tête, lui avait facilement fait le tri et fait ressortir les éléments essentiel, respectant mes souhaits. Je sourit un peu, il m'impressionnait et je compris qu'il n'était pas journaliste pour rien. Je reprenais un peu mon souffle, ayant parlé vite, d'un ton enjoué et sérieux. Mes mimiques, ma voix, mon corps entier exprimait l'importance que ce projet avait pour moi. Je voulais aller jusqu'au bout.

-"Et vous voudriez une manière de m'appeler?"

Je réfléchis, cherchant quelque chose qui ait de l'impacte.

-"Que diriez vous de Raider Hood?"

Je lui souris, le laissant prendre ses notes, baissant un peu la tête. J'avais l'impression de m'être un peu trop confié, mais ceci je le saurais en lisant ce qu'il aurait rédigé pour son article.
 
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Hybride sauvage

Voir le profil de l'utilisateur http://alola-island.forumactif.com/t82-amon-des-bois-pour-vous-s


Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 18:26
Give me that. #Amon
Adam commença à écrire rapidement les réponses de son interlocuteur. Il prenait des notes et continuait de l'écouter tout en s’abreuvant de ce qu'il lui disait. Il trouvait ses idées très intéressantes et surtout il voyait que ce n'était pas que des pensées en l'air ou un idiot dans son coin. Il y avait réfléchit, c'était concret. Il savait qu'il pourrait un jour arriver à son but. Il trouvait ça très intéressant au final. En si peu de temps, il avait fini par mettre en place une révolution bien plus intense qu'il n'aurait pu le faire.

Le sourire d'Adam était sincère sur ses lèvres. Il était étonné, mais joyeusement étonné. Cela ne lui arrivait pas souvent et il espérait qu'on ne se fiche pas de sa tête une fois de plus par ce que cette histoire, il était heureux de pouvoir la narrer et la vivre. Elle avait un côté chevalresque qui lui plaisait bien.

« Raider Hood alors, ça sonne bien. »

Il se tourna face à lui, abaissant les nombreuses notes qu'il avait prises. Il hocha la tête.

« Je pense écrire cette article dans la semaine. » Il passa une main dans ses cheveux et la laissa là où elle se trouvait. Il avait un de ses yeux caché par son bras et sourire était coupé en deux avec le reste de son visage. Mais on ne perdait pas l'émotion dans son regard.

« Je suis Adam Lovecraft, enchanté Amon. »

Il fixa de son regard celui de l'autre. Il ne perdait pas un instant, il essayait juste de voir s'il était en train de se faire pigeonner ou non. Mais, quelque chose lui disait que non, tout ça était sincère, vrai. Il ne devait pas se méfier, il devait simplement prendre ce qu'on lui donnait. Alors avec presque une certaines candeur, il abaissa sa main face à lui.

« Je suis content que tu m'aies donné tout ses détails, je te propose de nous revoir dans une semaine ici. »

Il était calme, sérieux. Et surtout, il le remerciait vivement du regard.
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Fév - 12:45

Amon

Adam Lovecraft

「  Give me that.」
J'avais la gorge sèche, je n'avais pas parlé autant depuis si longtemps. Mais ceci m'avait fait du bien en quelque sorte. Je le laissais parler à son tour, l'observant. Je crois que je pouvais avoir confiance en lui au final. Tout dans son regard me le disait. Il n'avait pas changé depuis l'instant où l'on s'était vu. Je pouvais lire une certaine sincérité. Il me proposa de revenir ici dans une semaine pour lire l'article. Je réfléchis un peu... ici ce ne serait pas forcément pratique pour moi. Je pourrais le présenter à Wayne aussi... il est assez bon pour juger les gens et je me sentais en sécurité dans son bar. Je fis une petite moue, détournant le regard pour observer le ciel.

-"Je vous proposer de nous retrouver au Sweet Lavender. Je vous y attendrais vers les 23 heure. Venez avec votre article, je vous présenterais quelqu'un à ce moment là si ce que vous avez écris me conviens. "

Je me levais, sans vraiment lui demander son avis. Je n'avais plus rien à lui dire et je m'étais bien trop livré à mon goût. Je soupirais, mettant mes mains dans mes poches et m'éloignant sans un mot de plus, je ne lui dis même pas au revoir. Je verrais bien s'il sera là dans une semaine au bar de Wayne. En lisant son article, je saurais un peu plus si je pourrais avoir confiance en cet homme. Ce que j'avais pu lire en lui était réconfortant, tout comme sa manière d'être. S'il avait vraiment voulu me faire arrêter et avoir un article en or, il aurait alerté les autorités immédiatement et aurait demandé d'avoir l'exclusivité de l'article. Bien que je ne sois pas encore assez important, pas assez connu... mais ceci viendrais, un jour mon nom sera sur toutes les bouches, les gens me craindront et les hybrides se soulèveront. Je suis un grand rêveur je crois... et ce n'est pas si mal. Il faut de l'espoir pour combattre. Je soupirais quittant la plage rejoignant discrètement l'une de mes planques. Je devais informer Wayne également pour l'article et le journaliste. Adam... j'espère que tu deviendras un précieux allié...
 
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Hybride sauvage

Voir le profil de l'utilisateur http://alola-island.forumactif.com/t82-amon-des-bois-pour-vous-s


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alola Island :: Le défouloir :: Topics obsolètes-
Sauter vers :