AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Discours philosophique sur la condition pokémon

 :: Le défouloir :: Topics obsolètes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 21 Jan - 15:24
L'esclavagisme ou l'art d'employer des hybrides
Featuring Elros
Tout n'est que violence dans cette boutique, du traitement des sujets à vendre à l'ambiance pénitentiaire, dans l'obscurité de la nuit, il n'y régnait que le silence entre les souffles des individus enfermés. Parfois une chaine remuait dans son cliquetis, signalant qu'un pokémon remuait dans on sommeil, ou bien le son de déglutition d'un autre qui étanche sa soif. Pas une parole, par un échange entre les prisonniers, on ose rompre le silence de crainte qu'il ne se brise à tout jamais par le réveil du diable qui réclame le respect des lieux, ou plutôt la division entre les individus.

Tes yeux de mentali te permet de scruter l'obscurité, et ton champ de vision s'étend sur les cages à proximité, observant les corps s'élever au rythme de leur souffle endormi.

Tu te souviens de la veille : tu sortais de la rééducation après deux mois, suite à ta capture, et ils t'en avaient tant et tant infligé que tu étais devenu au mieux docile bien qu'au fond de toi persistait ton humeur rebelle. Ils avaient que c'était normal, vu ton jeune âge, chez les humains, on appelait ça la crise d'adolescence, cette recherche d'identité dans le monde qui t'environnait. Mais au-delà de ça, tu trouvais écoeurant qu'on vous traite, vous, hybrides, comme de vulgaires animaux alors que vous aviez des facultés égales à celles des humains.

Ensuite, on t'a amené ici, dans cette boutique, pour la troisième fois, avant que la boutique n'ouvre ses portes à la clientèle, pour éviter de leur infliger le spectacle révoltant que pouvait leur offrir la mise en cage des pokémon, avec un lasso de capture pour forcer l'animal à se baisser et entrer dans le mètre carré qu'on leur offre gracieusement comme lieu de vie le temps de l'adoption.

La journée fut longue, épuisante, mais tu avais dormi, le temps de te remettre de tes émotions. Les clients étaient passés devant toi, sans que tu ne remue le moindre petit doigt, certains étaient dégoutés par ta couleur de cheveux, d'autres t'ignoraient royalement, tant tu étais amorphe, inintéressant. A la fin de la journée, tu avais même eu droit aux remontrances du commercial qui te reprochait de ne pas t'être mis en valeur. Tu t'excusais pour avoir la paix mais ne comptait pas particulièrement faire d'efforts. Après tout, tu étais là parce que tu n'avais pas le choix, mais d'un autre côté, tu avais une gamelle, et de la chaleur.

Puisque tu avais déjà pas mal dormi, la nuit, tu restes éveillé cette fois, pour mieux appréhendé ton entourage, et tu aperçois enfin ton voisin. Il te semble qu'il ne dort pas, mais tu n'en es pas sûr, tant il est silencieux. Pourtant son souffle n'est pas profond tel un endormi. Tu le scrutes de plus belle, remarque qu'il est plutôt commun, il n'a rien de remarquable pour un pokémon, semblant presque plus humain qu'autre chose, contrairement à toi qui possède des attributs difficile à masquer.

Non content d'avoir un "camarade" avec qui discuter pour passer ton ennui, tu l'interpelles :

" Psst ! Hé ! Psst ! Comment tu t'appelles ? "

Tu chuchotes, en espérant ne pas réveiller la vigilance du vendeur qui vivait au-dessus.
@Tic Tac Frey
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Jan - 16:59
Discours philosophique sur la condition pokémonVanad & Elros

L'aube avait chaleureusement pénétré l'enceinte du magasin d'hybrides par le biais de quelques rayons à la fois faiblard et chatoyants. Plutôt matinal, Elros se réveilla sans encombre, se frottant un peu les yeux. Il était comme d'habitude l'un des seuls à se lever vers cinq heures et demi du matin. Il devrait alors patienter jusqu'à sept heures la venue des vendeurs qui s'attèleraient à les emmener dans une autre pièce où ils seraient douchés à l'aide d'un jet d'eau moussant. Le mimiqui espérait qu'elle allait être un peu plus chaude car il était assez frileux le pauvre.

Il pensait que la matinée passerait calmement mais il se trompait amèrement car quelques dresseurs semblant venir faire une livraison firent un gros raffut en débarquant aussi soudainement à l'étage où Elros se trouvait. Ils étaient munis de chaînes qui peinaient à immobiliser les nouveaux arrivants. Certains étaient vraiment très brutaux, se cognant parfois contre quelques cages tellement leur désir de s'échapper à leurs tortionnaires était profond. Heureusement que les vendeurs étant arrivés sur place aidèrent les dresseurs à les obliger à rentrer dans leur cage respective tout en évitant de les blesser. Ce ne serait pas très prometteur pour la vitrine du magasin ni même pour les ventes en elles-même. Qui voudrait d'un jouet déjà usagé après tout ?

L'un deux attira l'attention du mimiqui. Il s'agissait d'un bel hybride mentali. Sa chevelure rosée captiva l'attention d'Elros qui se plut à le fixer du regard. Il passa d'ailleurs la journée à lancer quelques regards furtifs dans sa direction, intrigué de le voir occuper une cage également reculée avec la sienne. Il se demandait ce qui pouvait bien le rendre aussi singulier pour se retrouver dans la même situation que lui. Il n'avait pourtant pas l'air d'être aussi dangereux ou alors n'était-ce qu'une apparence illusoire ? Le mimiqui était tellement occupé à se poser mille et une questions sur le compte du rosé que la journée s'acheva en un éclair pour lui. La nuit était ainsi déjà tombée depuis quelques heures et si tout le magasin semblait endormi, lui était toujours assis dans sa cage à arborer un silence macabre. Il était toujours en proie à ses interrogations à vrai dire mais un chuchotement le sortit de ses pensées. Il tourna la tête en direction de celui qui l'avait interpellé et se rapprocha de lui, du moins des barreaux de sa cage pour pouvoir gagner le plus de proximité possible entre eux. Il s'agissait du mentali qui occupait ses pensées depuis toute la journée.

Elros et toi ? Dis, pourquoi tu te retrouves dans une cage mise à l'écart ?

Elros agrippa discrètement les barreaux en tentant d'émettre le moins de bruit possible. Il voulait l'observer de plus près vu qu'il était de nature très curieuse. Ses attributs issus de son hybridation de mentali n'arrangeait en rien la situation. Le mimiqui mourrait d'envie de les toucher, lui qui ressemblait étrangement plus à un humain qu'autre chose ...

lauz
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Elros est un mimiqui docile adorable et un peu naïf sur les bords qui croit que les hybrides doivent être asservis pour leur bien. Il passe son temps à mettre des bâtons dans les roues des sauvages en particulier d'Amon sous les attraits d'un mystérieux traqueur masqué.

Voir le profil de l'utilisateur http://alola-island.forumactif.com/t92-glitters-runing-through-h


Merci Hanzaki pour le magnifique kit ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Jan - 18:29
L'esclavagisme ou l'art d'employer des hybrides
Featuring Elros
Tu obtiens une réponse, tu secoue légèrement la tête, pour mémoriser le son et le redire à voix basse.

" Elros... "

Par moment, tu te dis qu'il existe vraiment des prénoms étranges, mais celui-ci n'a aucune signification particulière comme le tien qui définit ta couleur autant que la lubricité de ton premier propriétaire. Tu te rapproches des barreaux vous séparant et articules enfin pour lui répondre, avec un air enjoué :

" Moi, c'est Vanadium, mais appelle-moi Vanad. "

Effectivement, tu as pris l'habitude de diminuer ton prénom, pour donner un air plus exotique que ton prénom d'origine chimique. D'un autre côté, la plupart des hybrides ne s'intéressent pas à la chimie, aussi, ne comprennent-ils pas la provenance, ce n'est pas inclus dans les cours des hybrides, et puis franchement, à quoi cela leur servirait-il ? Ce n'est pas comme s'ils pouvaient être destiné à devenir de grand physicien un jour... Et puis même, tous les humains ne savent pas forcément ça. Toi, tu le sais par curiosité, parce que un jour, tu as ouvert un livre...

Par contre, en ce qui concerne l'autre question, tu te permets un silence, levant d'abord les yeux vers la vitrine où la lumière de la lune traverse pour éclairer le magasin, à travers les barreaux de la boutique, pour empêcher les voleurs d'entrer et dévaliser la boutique. Tu n'ignores pas les raisons pour lesquelles tu te retrouves dans ce coin de la boutique, mais est-ce vraiment nécessaire d'aborder le sujet. Tu soupires et t'assois contre les barreaux, sur le côté, un genou plié sur lequel posé ton bras d'un air détendu, comme si vous discutiez calmement.

" Va savoir... Peut-être à cause de mes cheveux... "

Tes lèvres s'étirent en un sourire, et tu finis par pouffer de rire, mais tu mets ta main devant pour éviter que ce ne soit bruyant. Tu ne veux toujours pas réveiller les autres, et en y repensant, tu reprends un air sérieux et avoues la vérité.

" Peut-être parce qu'ils ont peur que je m'échappe. Et toi ? D'ailleurs, t'es quoi comme pokémon ? "

Tu te poses réellement la question, et tu n'as pas vraiment le tact pour brider ta curiosité. Mais tu n'arrives pas à deviner ce qu'il est vraiment. Peut-être que ça répondrait par la même occasion aux raisons qui font qu'il est à part ? "Ressemblant trop à un humain" ?
@Tic Tac Frey
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Jan - 18:42
Discours philosophique sur la condition pokémonVanad & Elros

Elros contempla l'autre hybride se rapprocher discrètement des barreaux de sa propre cage. Grâce à cette nouvelle proximité, il pouvait parfaitement discerner les traits agréables de son visage masculin. Il était très beau aux yeux du mimiqui, voire même un tantinet érotique sur les bords bien qu'il ne serait pas capable de vous en justifier la cause. Il était très charmant voilà tout. Sa voix s'éleva d'ailleurs de nouveau dans les airs pour pouvoir répéter son prénom. Il lui dévoila ensuite le sien ce qui fit sourire Elros qui était heureux de l'apprendre.

Enchanté Vanad. Il est très joli ton prénom.

L'hybride lui offrit un très doux sourire. Son compliment à son égard était d'une sincérité déstabilisante. Son appellation possédait peut-être un sens dégradant pour lui mais Elros s'en fichait pas mal. Sa consonance à ses tympans était délicieuse pour lui. Il avait l'air assez sympathique comme hybride et rien de bien choquant le concernant ne sauta aux yeux du mimiqui. Il ne pouvait donc pas comprendre ce qu'il faisait là. Peut-être avait-il lui aussi une particularité dissimulée qui lui portait défaut ? C'était vraisemblablement le cas du mimiqui en tout cas même si on le confondrait bien souvent avec un humain lambda à l'extérieur si jamais il avait la chance de se faire adopter.

Tes cheveux ? Non je ne pense pas. Regarde là-bas, il y a ...

Elros ne put continuer ce qu'il s'apprêtait à dire, profondément embarrassé par le pouffage de rire de son interlocuteur. Il s'était amusé à le taquiner et les joues du brun s'empourprèrent tandis qu'il détourna légèrement le regard. Il n'avait pas l'habitude de se faire surprendre de la sorte. Mais il reprit bien vite sa contenance lorsque la véritable raison de la disposition si reculée de la cage de Vanad lui fut avouée par ses soins.

Mais pourquoi tu t'échappes ? Ce n'est pas bien d'agir de la sorte. Je suis un hybride ... mimiqui ...

Elros se recula automatiquement un peu après ses dires, se recroquevillant également sur lui. Il s'attendait en effet à ce que Vanad soit dégoûté par son hybridation voire être effrayé. Il devait certainement savoir toutes les rumeurs qu'on racontait sur le pokémon originel. Qu'il était maudit et pouvait également jeter des malédictions sur quiconque qui osait l'approcher ou l'irriter ...

lauz
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Elros est un mimiqui docile adorable et un peu naïf sur les bords qui croit que les hybrides doivent être asservis pour leur bien. Il passe son temps à mettre des bâtons dans les roues des sauvages en particulier d'Amon sous les attraits d'un mystérieux traqueur masqué.

Voir le profil de l'utilisateur http://alola-island.forumactif.com/t92-glitters-runing-through-h


Merci Hanzaki pour le magnifique kit ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Jan - 22:58
L'esclavagisme ou l'art d'employer des hybrides
Featuring Elros
Tu ne pensais pas que ton vis-à-vis se laisserait avoir si facilement, mais l'ambiance nocturne joue sur l'effet mystérieux que tu te donnes. Tu as senti vite fait le mal-être briser la parole d'Elros, ce qui a accentué ton rire silencieux. Tu réussis cependant rapidement à te calmer, sentant l'urgence de rester le plus muet possible dans cette boutique, sous peine de se prendre des coups de canne.

D'abord, tu clignes des yeux. Dans ta tête, la réponse sort automatiquement :

" Pour ne pas rester enfermé ici ! "

C'était tellement instinctif. Mais ce n'est pas ce qui retint le plus ton attention sur le coup. Le nez en l'air, tu recherches dans ta mémoire ce que tu sais sur les mimiquis, mais il faut se faire une évidence : tu n'as pas une bonne mémoire sur ce que tu as appris dans les cours. Peut-être de vagues connaissances, mais étant donné que c'est la première fois que tu en rencontres un, tu ne peux pas te référer à une autre situation.

A sa gêne apparente, tu l'observes d'un air curieux dans un premier temps, puis hausse les épaules. Tu sens bien qu'il attend une réaction de ta part, mais tu ignores laquelle. Alors tu feins, tu ignores tout de lui, alors tu ne peux pas juger. Tu émets un grognement étrange en faisant vibrer tes lèvres :

" 'connais pas. "

Mais tu te demandes franchement à quoi il peut bien ressembler sous sa forme originelle. Hélas, il est malpoli de demander cela à un autre congénère, c'est comme demander de se mettre nu - il y a quelques équivalences, même - donc ce n'est pas forcément approprié en public, bien qu'entre pokémons, il n'y ait plus vraiment de pudeur, après être passé dans la boutique et les douches communes.

Revenant à ta préoccupation, tu te redresses, les genoux pliés, les barreaux entre deux mains, ton regard scintille de détermination et tu le prends à part, approchant ton visage entre les barreaux de ta cage, ne pouvant passer à travers :

" Il faut qu'on s'échappe d'ici. Je veux pas me faire adopter, ils sont complètement tarés ces humains ! "

@Tic Tac Frey
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Fév - 19:59
Discours philosophique sur la condition pokémonVanad & Elros

Le mentali désirait s'échapper du magasin pour pouvoir regagner la liberté. C'était vrai qu'il était difficile d'attendre qu'un maître soit intéressé et finisse par décider de les acheter mais Elros était convaincu qu'ils finiraient tous les deux par trouver un maître. Vanad aurait certainement plus de facilités à s'en dégotter un car les mentalis étaient très appréciés. Pour le mimiqui, se faire adopter et sortir de cet endroit était la liberté. Tant qu'il n'était pas en cage, il se sentait libre et cela même s'il appartenait à quelqu'un. Il n'y avait rien de pire que de rester des journées voire des années en cage selon le brun.

Elros écarquilla les yeux de surprise lorsque le mentali lui avoua qu'il ne connaissait pas vraiment son hybridité. N'avait-il donc au moins jamais entendu une seule rumeur à propos de ces pokémons de type spectre ? Elros en était soulagé mais également un peu intrigué. Les mimiquis étaient pourtant assez connus à Alola mais peut-être que son interlocuteur n'accordait pas vraiment d'importance aux races de pokémons en général.

Je suis surpris que tu ne connaisses pas.

Le mimiqui vit l'autre hybride se rapprocher comme s'il avait une superbe idée derrière la tête et voulait lui en faire part. S'échapper d'ici ? Elros n'aurait jamais eu l'idée d'imaginer un plan pour sortir en douce de sa cage et quitter le magasin à l'abri des regard. Il n'y trouvait aucun intérêt et n'avait pas non plus le dessein de passer le restant de ses jours caché dans les divers lieux naturels d'Alola et à tenter de survivre au quotidien. Cette vie de fugitif n'était vraiment pas faite pour lui. Il préférait largement vivre aux côtés d'un humain. Certains étaient effectivement très horribles avec eux mais il existait également ceux capables d'éprouver de la compassion et d'être tendres avec les hybrides. Elros aurait peut-être la chance de tomber sur la deuxième catégorie.

Pas tous les humains sont tarés tu sais ? Et puis, je ne me vois pas du tout m'échapper d'ici. Vivre ensuite comme un fugitif avec les traqueurs aux trousses ... C'est pas vraiment une vie pour moi. Ne prends pas ce risque. Si tu te fais attraper, tu risques une très mauvaise punition. Qui te dit que tu ne tomberas pas sur quelqu'un de gentil et agréable comme maître ?
lauz
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Elros est un mimiqui docile adorable et un peu naïf sur les bords qui croit que les hybrides doivent être asservis pour leur bien. Il passe son temps à mettre des bâtons dans les roues des sauvages en particulier d'Amon sous les attraits d'un mystérieux traqueur masqué.

Voir le profil de l'utilisateur http://alola-island.forumactif.com/t92-glitters-runing-through-h


Merci Hanzaki pour le magnifique kit ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Lun 13 Fév - 18:38
L'esclavagisme ou l'art d'employer des hybrides
Featuring Elros
Surpris ? C'est si connu que ça, les mimiquis ? Alors peut-être que tu n'as pas bien retenu tes cours de sciences de la vie pokémon, ou alors tu t'en foutais complètement aussi. Il y avait bien trop d'espèces pour que tu te souviennes de toutes, surtout si en plus on devait compter les animaux et tout. Tu essaies de trouver un indice dans le nom, pensant à quelque chose de "mimi", mignon, et "qui" comme dans le qui-est-ce, mais rien de bien constructif. Tu hausses les épaules, surenchérissant dans ton ignorance. De toute façon, ça n'a pas vraiment d'importance, si ? Peu importe l'espèce, vous êtes tous les deux dans la même galère...

Ou presque, selon le point de vue. Et lui ne partage pas du tout le même que toi, en essayant de défendre les humains. Tu soupires après lui avoir accordé un silence, le temps qu'il argumente, et tu donnes ta version des faits :

" Ouais, ouais, je sais qu'ils sont pas tous comme ça. C'est comme nous, on est pas tous pareils... "

A ces mots, tu le jauges d'un regard plus froid qu'avant, en sentant sa docilité qui avait tendance à te faire frémir d'horreur. Il t'était inimaginable de rencontrer des hybrides qui se laissent bercer par tant d'illusions, alors que votre histoire commençait dans une cage invivable, traités comme des bestiaux, des objets à utiliser, et une fois usés, hop ! Au recyclage ! Et encore...

Tu es blasé, et finit par te retourner dans ta cage, dos à lui, avec un nouveau soupir, mélancolique cette fois.

" Tu comprends pas, de toute façon. Je suis juste pas satisfait de vivre ainsi, comme un esclave, alors qu'on vaut tout autant qu'un humain. On a des sentiments, on est comme eux, à part qu'on naît différent. T'es heureux, comme ça, toi ? "

Tu t'attends à entendre un "oui" convaincu. De toute façon, en entendant ses paroles, tu sais que tu parles à un sourd aveugle. Autant ne pas perdre ton temps avec, bien que tu es eu un certain frisson dans ses paroles, comme s'il faisait planer une certaine menace dont il ne doit pas être si étranger que ça. Tu sens que tu dois te méfier de lui. De toute façon, de base, tu as du mal à faire confiance aux dociles, mais il semble recéler quelque chose de plus profond encore, mais tu ne saurais saisir quoi.

Finalement, tu te dis qu'il est inutile de mener le débat plus loin et finit par t'allonger contre le sol de la cage pour dormir encore quelques heures avant que l'autre bourru vienne sonner l'heure d'ouverture de la boutique pour une nouvelle exposition aux clients. Super... Super la vie. Vraiment.

@Tic Tac Frey


Spoiler:
 
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 24 Fév - 20:25
Discours philosophique sur la condition pokémonVanad & Elros

Vanad avait vraiment pris la mouche aux paroles du mimiqui, c'était évident. Il lui avait même lancé un regard glacial et imposa une certaine distance entre eux. Ses paroles en guise de répartie furent particulièrement acerbes ce qui culpabilisa Elros qui n'avait pourtant pas du tout prévu de l'irriter mais d'essayer de lui faire comprendre sa vision des choses. Mais ils étaient beaucoup trop différents l'un de l'autre et n'arrivaient malheureusement pas à atteindre un point d'entente. Le brun se recula doucement à son tour et afficha une expression attristée. Les larmes ne coulèrent pas mais il était vraiment mal d'avoir engendré la certaine colère de l'autre hybride qui avait certainement dû remarquer sa grande docilité. Il n'arrivait pas à comprendre pourquoi les hybrides dociles l'exaspéraient tant. Il n'y avait pourtant rien de mal à servir quelqu'un.

Mais on est logé, nourri, vêtu et on peut avoir une hygiène pas comme dans la vie sauvage ... Bien sûr que j'en suis heureux ... Je suis vraiment désolé que ta vie t'afflige ...

Le mimiqui était vraiment sincèrement désolé à son égard et fut blessé de voir le dos du mentali lui faire face. Il avait apparemment perdu toute envie de continuer la conversation qui tournait en rond au bout du compte avec lui. Il agrippa doucement les barreaux et le contempla quelques minutes, silencieux par respect pour lui avant de se retourner pour de bon et d'aller au fond de sa cage à l'extrême opposé. Il était tout de même heureux d'avoir fait la connaissance de Vanad et espérait que lui aussi connaîtrait un jour le goût du bonheur.

lauz


Spoiler:
 
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Elros est un mimiqui docile adorable et un peu naïf sur les bords qui croit que les hybrides doivent être asservis pour leur bien. Il passe son temps à mettre des bâtons dans les roues des sauvages en particulier d'Amon sous les attraits d'un mystérieux traqueur masqué.

Voir le profil de l'utilisateur http://alola-island.forumactif.com/t92-glitters-runing-through-h


Merci Hanzaki pour le magnifique kit ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alola Island :: Le défouloir :: Topics obsolètes-
Sauter vers :