AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

The bad is in the fear [ft. Ten]

 :: Le défouloir :: Topics obsolètes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 22 Jan - 22:13
The bad is in the fear #Ten
Soit. Il soupira alors que son appareil photo venait de lacher sa batterie. Il ne lui restait plus que les 10% de son portable pour survivre dans la forêt. Il était mal barré, et si en plus il fallait avouer qu'il n'avait pas d'orientation, il était même totalement dans la merde de grotadmorv à cette vitesse. Il donna un coup de pied dans une pierre et se mordit la lèvre pour ne pas gémir de douleur. Mais quel abruti il faisait ! Quelle idée aussi pour un putain d'urbain d'aller seul dans la forêt ! « Prendre quelques clichés » avait-t-il pensé, avec plein de cœur, cœur, paillettes ! Mais quel con il était !

Il aurait du trouver un guide, lui demander, le payer s'il le fallait. Mais bon sang, il était totalement perdu dans cette immense désert de verdure en tout genre... Et... Et... Oh mon dieu, s'il y avait un seul... oui, une seule putain de chance que... Qu'ils sont là... les mysterbes. Non, non, non, il devait rester positif ! Il n'y avait ici que des pokemons plantes, certes, enfin pokemon... des hybrides ! Oui voilà ! Aucune chance qu'un hybride mystherbes soit libre ici non ? Haha.... Haha...

« Oh pitié... »

Pourquoi avait-t-il fallu qu'en plus de se perdre dans un endroit où il ne voyait absolument rien, il se fasse pipi dessus mentalement à cause de sa phobie. Pourquoi elle pointait le bout de sa queue pour l'enculer à sec celle-la. Il se passa une main dans les cheveux, une vague envie de pleurer lui vient et il se dit qu'il était vraiment faible devant certaines choses. Allez, reprend toi Adam, tu peux y arriver.

Il arriva finalement vers une grotte et décida que ça restait plus sûr que l'extérieur ou il ne voyait rien. Il grogna et rentra dedans. Il n'avait pas peur des lougaroc ou des oursaring... Il se battrait contre si un de ses hybrides étaient dedans... Il avait juste peur des …

Il essayait de contrôler sa crise de panique mais les soubresauts de son corps et les larmes qui avaient finalement décidé de couler ne voulaient pas le laisser tranquille. Bon sang.
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 15:46
adam & ten
Tu fixes le ciel. Un orage se prépare. Tu le sens, car ton poil est tout hérissé rien qu'à l'idée d'être encore dehors quand les gouttes tomberont. Bah, ta grotte n'est pas si loin que cela après tout et cela ne fera pas de mal à ton estomac de prendre quelques baies de plus au pieds de cet arbre.

Alors que tes mains ramassent les substances, t'entends quelque chose qui vient de plus loin. Comme des pas. T'es pas sourd, tu sais ce que cela signifie. Quelqu'un est rentré sur ton territoire et à l'odeur, ce n'est pas un pokémon, ça pue même la peur. Tu grognes, t'as pas envie de croiser d'humanoïdes ou même quoi que ce soit qui pourrait te calculer  en cet instant. Tu veux juste ramasser tes putains de baies et rentrer chez toi pour les bouffer. C'était trop demandé, ça peut-être?

Mais bon, comme t'es un idiot parfois, tu continues de sentir son odeur et t'es rassuré qu'il s'éloigne de toi et de ta grotte. Sauf que tu sens la peur, en plus de l'inconnu qui la porte. Il semble accélérer ses pas, et c'est bien dommage pour lui. S'il fuit quelque chose, ce quelque chose ne te fera probablement aucun mal à toi. Tant mieux, qu'il se fasse bouffer par un pokémon, ça fera un dresseur ou un traqueur de moi. Les mains pleines de baies, tu retournes vers ta grotte...

Du moins, c'était supposé ce passer comme ça. T'aurais du retrouver le douillet avant la pluie, avant d'être complêtement tremper, si ce STUPIDE HUMAIN ne t'étais pas rentré dedans. Il était censé être à l'autre bout, bordel ! Depuis quand le vent et l'orage te trompait ?! Ils étaient liés contre toi, eux aussi?! Voilà tes baies sur le sol et cet homme en face de toi.

"Connard."

Magnifique, première impression géniale, mais tu ne partiras pas sans avoir tes baies. Tu le fixes en défi. C'est tes baies, un point c'est tout. Qu'il te les piques pas ! Comme pour confirmer ton humeur du moment, la pluie commence à tomber.

"J'te hais."

Tu grognes et montre les crocs pour parfaire le tout, en position d'attaque. Pas intérêt qu'il touche ta bouffe, cette vermine.
© ASHLING POUR EPICODE


   
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 15:57
The bad is in the fear #Ten
La peur s'est envolée. Elle était pourtant vachement gentille la peur. Elle prévenait, elle cajolait, elle savait comment tenir au courant de tout ce qui se passait autours de soi. Et lui il le savait très bien, même si sa peur était stupide, elle était toujours le bienvenu à côté de cet horrible sentiment qui commençait peu à peu à l'envahir. Il savait qu'il devait rester calme, mais déjà ses larmes avaient cessé et ses tremblements avaient changé. Oh oui, il ne tremblait plus à cause d'un abruti de pokémon bien trop mignon pour la perfidie qui le consommait. Oh oui, il avait trouvé quelque chos epour lui faire oublier tout le reste.

La colère venait de l'habiter.

Il essaya de se calmer mais il se redressa avec une légère touche d'énervement et fixa l'être qui là, voulait reprendre ses baies. Des baies, il lui disait qu'il le détéstait... non, le haissait pour des baies... ha, son sens de la justice commençait déjà à revenir et il avait une fiévreuse envie de lui mettre son poing dans la gueule. Mais avant ça.

« Le connard, il t'emmerde. Récupère tes baies et parle mieux putain. »

Il soupira et attrapa son téléphone pour pointer la lumière sur l'être qui était venu le déranger, par ce que ouaip, lui il était pas du tout nocturne au niveau de ses yeux. Il avait sûrement dut l'aveugler mais peu importe.

« Et j'peux savoir ce que j'ai fait excepté de me perdre pour attirer ta haine ? J'suis chez toi peut-être ? Une grotte c'est à personne 'kay ? C'pour qu'une nuit en plus... »

Il ne se rendit absolument pas compte qu'il grognait tout en se rapprochant du pauvre hybride complètement aveuglé.
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 16:34
adam & ten
Tu ne vois plus rien, d'un seul coup. Encore un de leur engin pour vous aveugler et vous prendre plus facilement dans leur filet. Il croit quoi ? Que t'as jamais vu de traqueur ? Que tu ne t'es jamais battu pour ta liberté? Il va être déçu le pauvre, tu vas lui rappeler c'est qui le patron.

Tu plonges droit devant toi, pour ne plus être aveuglé, et accroche ses jambes pour le faire tomber sur le sol alors que tu profites de l'avoir destabilisé pour ramasser tes baies et t'enfuir en quatrième vitesse.

S'il pense pouvoir te rattraper, tu lui souhaites bien du courage. Pourtant la pluie cette salope, elle t'empêche d'aller à ta vitesse optimum et tu te retrouves aussi rapide qu'un Riolu qui vient de naitre. Tu te rappelles ô combien tu hais la nature quand celle ci te fait des coups de putes comme ça et essayes de te rappeler tes raisons de vivre ici. Tu aperçois enfin ta grotte, au loin, comme une bénédiction des dieux.

Mais lorsque tu t'élances un peu plus, ta jambe se prend quelque part -ou peut-être qu'on te l'attrape?- dans tout les cas, tu trébuches et roule sur le coté d'une pente, tes baies disparues dans la nature, ta colère encore plus présente et ton poil mouillé. T'es au maximum de ta tolérance et ta perte de contrôle te rend ton apparence humanoide.

"MAIS MERDE !"

Ce qui te rend encore plus ridicule quand tu essayes de te relever, trempé jusqu'au pied, la queue basse.

"VA CREVER!"

Parce que malgré l'humidité et la pluie, tu sentais toujours ce PUTAIN DE TRAQUEUR. Tu te recoiffes d'un coup de main, parce que tes cheveux te brouillent la vision et le cherche du regard pour lui refaire le portrait à coup sur.
© ASHLING POUR EPICODE


Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 17:05
The bad is in the fear #Ten
Adam grogna alors que sa lumière venait de s'éteindre... Plus de batterie, ok... Et il était au sol à cause de cet enfoiré, ok. Il prit une grande respiration pour se calmer et se redressa avec lenteur. Ne pas s'énerver plus qu'il ne l'était, voilà. Oh et puis merde. Il sauta sur ses jambes et alla à la poursuite de cet hybride sans même se rendre compte qu'il allait encore plus se tromper.

« REVIENS PE- »

Et le « -TIT CON ! » ne vient jamais car il vit le Lucario se croûter pour redevenir humain. Il eut un reflex de petit rire... Et se rapprocha plus doucement de l'autre. Il l'aida à se redresser avec lenteur et lui sourit. Décidément, Adam n'était pas méchant, et il oubliait rapidement les mots et les insultes qu'on pouvait lui envoyer en pleine face. Il devait être trop bon... Sûrement. Mais il souleva le jeune homme, en essayant de ne pas regarder son corps... et la nudité qui allait avec. Question de respect, puis... il n'était pas mal fait de sa personne.

Il soupira.

« ...Désolé si je t'ai fait peur... Je pense que tu es un hybride sauvage... et que tu dois penser que je suis un traqueur mais... sorry, je viens même pas d'ici et je suis même pas un vrai dresseur donc bon. »

Il lui sourit légèrement et le tira vers le haut avec lui tout en tenant sa main. Il se retourna vers la grotte sans la lâcher et se demanda pourquoi sa douceur venait de ressortir. Est-ce le fait qu'il l'ait connu en pokemon avant d'humain... ? Il ne savait pas, une chose est sûr, ce garçon allait attraper froid s'il n'allait pas vite s'abriter, et lui aussi... Sans parler de son appareil photo, paix à son âme.

« Vient. On va s'abriter, je repartirai demain matin... » Il regarda autours de lui : « Tu veux bien me guider ? »
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 22:01
adam & ten
Tu le sens. Il te touche. CE TRUC TE TOUCHE. CE FILS DE SA MERE TE TOUCHE. Garde ton calme. Tu cherches vraiment à garder ton calme le temps qu'il te traine en haut de cette colline. Puis le froid qui te fouette les couilles t'aide un peu à te tenir en place. Mais une fois en haut, tu le fixes durement. Il crois quoi ? Que vous aller faire ami-ami ? En plus t'as bien entendu son rire de pervers quand il t'as vu te crouter.

"Vas crever."

Tu répètes, des fois qu'il n'est pas entendu et lâche sa main.

"Me touche pas, t'es sale."

Et aussitôt dit, son apparence de Lucario reprit le dessus alors qu'il tourna les talons vers sa grotte sans un mot de plus. S'il le suit, il va le tuer de ses propres griffes et dents.

"Trouves-toi un autre lieu."

Et la pluie tombait, et le tonnerre gronda.Tu te stoppas et fixa le sol mouillé qui commençait à former des vrais pièges à touristes.

"... Une nuit. Au bord de l'entrée."

C'était déjà trop, mais tu pouvais pas mieux faire alors que tu rentras dans la grotte et prit ton bois sec pour faire un feu et te réchauffer. Bougeant des pierres du fond de la grotte, tu maudis cet étranger de t'avoir fait perdre ton temps et de devoir piocher dans ta reserve personnel pour te nourrir. Tu refermes immédiatement les pierres, aucune raison de partager les baies que tu mangeais rapidement avant de reprendre la construction de ton feu.

"Et tais-toi."

Non vraiment, l'entendre était inssuportable.
© ASHLING POUR EPICODE


 
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 22:23
The bad is in the fear #Ten
Les yeux d'Adam s'illuminèrent brusquement. Il avait un endroit où dormir cette nuit au sec ! Il trottina derrière le Lucario avec un petit sourire satisfait. Il l'observa calmement, dévisageant le pokemon en se disant qu'il n'avait pas vu de Lucario depuis Kalos. Il remarqua aussi qu'il était dans une très bonne forme et ça le rassura. Certains hybrides arrivaient à aller dans la nature et y vivre sans problème. C'était une bonne chose. Il sourit tendrement.

Enfin le plus important n'était pas là, il put s'asseoir dans un coin de l'entrée et fouiller dans ses affaires pour trouver quelque chose à grignoter. Peu importe ce que ça serait au final, juste un truc capable de lui apporter un réconfort à l'estomac. Il trouva quelques p'tit lu et des puffins. C'était parfait pour ce soir en tout cas. Il soupira et fut heureux de trouver sa couverture de survie. Hum, il n'avait pas le droit de parler... Bon il allait se débrouiller sans.

Il commença à retirer ses hauts puis son bas et à les mettre sur le sol pour les faire sécher. Il remarqua la réserve de baies du jeune homme et hocha la tête en comprenant. Il était chez lui donc... Cela expliquait son comportement... Il était sur son territoire. Il s'entoura de sa couverture de survie doucement et se plaça contre son sac. Il fixa son seul compagnon nocturne.

« … Merci... de m’accueillir... chez toi. »

Il regarda le feu ensuite et se demanda s'il n'aurait pas l'autorisation d'approcher ses vêtements pour les faire sécher... Mais il avait déjà parlé et ça devait être déjà de trop non ? Il était bon à mourir après tout d'après l'hybride. M'enfin.

« … Je peux faire sécher mes fringues à côté du feu. » Il regarda toujours les flammes dansantes. « … Je n'ai pas la possibilité d'avoir des poils sorry. »
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Jan - 15:37
adam & ten
Tu lui avais dis quoi putain ? Ne pas parler. C'était trop compliqué pour lui ? Puis regarde-le, il va finir par crever à poil comme ça près du feu. Non mais sérieusement, avoir un cadavre mort dans sa grotte, c'était pas des plus génial. Tu te masses les tempes, tu essayes de garder ton calme et de trouver un compromis entre un cadavre mort et gelée que tu vas devoir te faire chier à porter dans une fausse le lendemain matin ou bien un confort chaleureux MAIS qui te sera redevable, puisque tu n'aurais pas de corps inerte à t'occuper.


Tu prends donc la deuxième solution, la plus simple et bordel la plus chiante aussi, et tu te blottit sous la couverture de survie contre lui, ton poil allant vite le réchauffer. T'en avais profiter avant pour mettre une grosse buche dans le feu naissant, histoire qu'il tienne toute la nuit.

"Plus un mot."

et là t'étais sérieux, c'était déjà assez gênant de se frotter à un inconnu HUMAIN. Madre mios, qu'est ce que tes instincts de survies te font faire parfois. Tu soupires et fermes les yeux, espérant que le calme de la nuit apaise vos maux et que peut-être, ô grand miracle de la vie, demain il ne sera déjà plus là quand tu ouvriras les yeux -utopique, puisque tu te lèvres presque à l'aube et tout le monde pokémon sait que les humains sont tardifs : pas avant 8h, sinon sacrilège!- Tu grognes donc dans ta barbe un moment avant de trouver le sommeil qui ne tarda pas à rattraper tes soucis éphémère.

Puis c'était cool d'être sous une couette, faut l'avouer.
© ASHLING POUR EPICODE


Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Jan - 22:18
The bad is in the fear #Ten
Adam ne dit plus un mot. Il ferma les yeux. Les poils doux de son interlocuteur lui firent un bien fou autant au niveau de la chaleur qu'au niveau de la douceur. Il ne put s'empêcher de lâcher un petit sourire. C'était vraiment confortable. Il sourit avec un peu plus de finesse et se promit de remercier d'une façon ou d'une autre le lucario. Bon, il ne se voyait pas vraiment lui dire un simple merci après tout ça... Puis il n'avait visiblement plus le droit de parler.

Est-ce que sa voix était si irritable que cela ? Non, plutôt sa façon peut-être trop franche et sans gêne de demander les choses. Il sourit légèrement amusé. Mais ça ne dura pas longtemps et ses réflexions s'éteignirent les unes après les autres alors que contre lui, il entendait une respiration lente qui le portait loin, très loin parmi les méandres du sommeil. Il se blottit légèrement plus et resserra la couette contre eux pour avoir assez chaud.

Mentalement, il lui souhaita bonne nuit... Une fourrure à ses côtés était véritablement une chose qu'il adorait.

Quatre heures avant son réveil.
Quatre heures deux avant de rougir en se souvenant être nu.
Quatre heures quatre avant de se lever sans le réveiller.
Quatre heures quinze avant de remettre son jean.
Quatre heures dix-sept avant de commencer à faire ses exercices.
Quatre heures trente avant de se retourner pour croiser le regard à peine réveillé et endormi de son hôte.

Adam rosit un peu, pas habitué à ce que des gens se réveillent avant six heures du matin.
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Jan - 10:50
adam & ten
Tu grognes alors que visiblement, si t'entends du bruit si tôt, c'est qu'il est réveillé. Le pire, c'est qu'il est pas partit. Tu soupires et te redresses comme tu peux, encore immergé dans ton sommeil. Tes yeux se posent sur l'humain et comme tu l'avais deviné, il était là, à faire.. Tu ne sais quoi d'ailleurs, avec des feuilles et des trucs... et... Et tu t'en fous. Pourquoi il est toujours là? Tu restes un moment à le regarder. Pourquoi il rougit?

"..."

T'es pas content de la situation. T'es même très en colère, mais parce que c'est le matin, tu te contiens et le regarde juste avec un désintérêt total.

"... T'as 5 minutes pour bouger."

Un ton ferme et droit. Qu'il sorte de chez toi où il n'y était pas invité. C'était exceptionnel pour toi d'avoir invité quelqu'un dans ta grotte, dans ton chez toi, alors qu'il se permette de rester, c'était encore pire. T'inspirais grandement, super agacé avant d'aller voir ta reserve de baies et étrangement, en automatisme, tu en apportas à l'humain et déposa devant lui les fameuses denrées.

"... Ton nom."

Histoire de savoir qui il devait insulté, par le nom, c'était beaucoup mieux et ça avait beaucoup plus d'importance. Avant cela, tu mangeais en silence, te remplissant l'estomac. C'était beaucoup mieux ainsi, non ? Le ventre plein, les idées au clair, le regard bien éveillé. Une nouvelle journée de fouilles t'attendais, puis en plus, tu n'avais plus rien à manger, alors autant commencer celle-ci directement. La fouille, c'était utile.

"j'vais pas rester là t'façon. Alors tu peux rester... jusqu'à ce soir max, sinon je te jure que je te jette dehors."

© ASHLING POUR EPICODE


Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Jan - 20:34
The bad is in the fear #Ten
Il s'arrêta calmement dans ses assouplissements. Il regarda le lucario et soupira. Oui, il était pas encore parti, par ce qu'il avait voulu le remercier avant, ce n'était... rien de plus. Il soupira et ne fit aucun commentaire. Il n'avait pas le droit de parler de toutes façons. Il se dirigea vers son amas de tissus et commença à ranger un peu ses affaires. Il regarda pourtant quelque chose au fond de son sac et se dit que ce serait comme un merci non ?

Oh... il lui demandait son nom. Il hésita à répondre puis se dit que de toutes façons, il n'avait pas peur d'être qui il était. Il se tourna vers lui et se présenta avec lenteur, juste son nom, parler le moins possible pour ne pas l'énerver une fois de plus.

« Adam, Adam Lovecraft. »

Il se retourna ensuite pour mettre sa veste. Mais il fut une nouvelle fois étonné par le jeune hybride qui lui offrit gracieusement une baie. Il... il pouvait vraiment manger ? Il rosit un peu, touché malgré lui par sa politesse et sa générosité.

« Merci. » Il croqua dedans à pleines dents. Il n'avait pas bien mangé depuis la veille au matin et son pauvre petit estomac d'humain n'y était absolument pas habitué.

Il profita de ce petit-déjeuner avec un certain plaisir. Il écouta les paroles de son hôte et hocha la tête pour lui signifier qu'il avait bien compris. Il ne resterait de toutes façons pas indéfiniment... Il devait rentrer finir ses affaires et il le gênerait non ? Ce lucario était assez secret, et en même temps si touchant. Il aimait bien sa présence au final... Il hésitait même à revenir un jour avec... qui sait un peu plus que ce qu'il avait pu donner aujourd'hui.

Car une fois que parti l'hybride, il sortit de son sac l'élément qu'il pensait tout à fait adapter pour un hybride en pleine nature, une simple petite chose qui allait peut-être lui offrir un sourire un jour. Il déposa sa couverture de survie, bien pliée à côté de là où avait dormi le lucario avec lui, et pour l'empêcher de voler, il y déposa deux tablettes de chocolat. Il   ajouta un mot à tout ça stipulant que :

« Merci de m'avoir permis de dormir chez toi Monsieur le Lucario. Je te laisse ses deux tablettes de chocolat -au cas où, sache que ça se mange une fois les papiers autours retirés- et ma couverture pour te remercier.

Ce mot est sur ma carte de visite,
Je te dois une nuit en sécurité,
N'hésite pas, je ne parlerai pas si ma voix te gène tant.


Adam
 »
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alola Island :: Le défouloir :: Topics obsolètes-
Sauter vers :