AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Dresses-toi contre moi et tu mordras la poussière - Raymond Dexter

 :: Préambule :: Présentations :: Fiches admises Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 23 Jan - 22:34

 

♛ Raymond Dexter ♛


 
| 48 ans | Humaine | Hétérosexuel | Canadien | Maître mauvais | Dresseur d'hybrides de combat et de garde/ Vendeur de cages |

 
♛ Physique

1 mètre 93 pour 110 kg de muscles pur sang. Raymond est un homme bien bâti et avec une musculature d'acier. Il a le corps d'un militaire. Ses muscles sont bien découpés et fermes et il n'a aucun scrupule à utiliser la force s'il le faut. Droit et solide, cet homme impose de sa présence. Il est du genre intimidant lorsqu'on ne le connait pas et même en le connaissant...Il ne vaut mieux pas se frotter à lui. Il s'entraîne énormément pour garder la forme et son corps prêt pour le combat. C'est presque une maladie chez lui. L'entraînement peut durer des heures et il ne s'en plaint pas. Vif, habile et fort, il ne recule devant rien. C'est bien pour cela que plusieurs cicatrices ornent sa chair. Elles sont aussi diversifiées qu'horribles. Des traces de morsures, de balles, de lames ou de griffes et pourtant, rien ne semble l'arrêter. Il en retire de chacune une expérience. Que nous soyons d'accord, cet homme malgré ses nombreux entraînements et son passé militaire n'est pas invincible. Il résiste juste très bien à la douleur. Comme n'importe qui, il a des besoins et son corps aussi.

Sa démarche est militaire, sévère et sérieuse. Il ne laisse jamais savoir quand il risque d'être violent et a de l'expérience dans la manière de donner des coups sans trop abîmer la chair. Ses mains sont larges et grandes et bien abîmées par le temps tout comme ses bras. C'est cette partie anatomique de son corps qui est la plus souvent sujette à des blessures à cause des hybrides qu'il entraîne et dresse. C'est de l'un de ses premiers hybrides de combat qu'il a reçu sa cicatrice au visage. Une blessure qui l'a laissé plusieurs jours à l'hôpital.

Ses cheveux sont blancs, le genre de blanc parfait qui le fait passer pour un grand-père, ce qu'il n'est pas. Ils sont aussi soyeux au toucher. Sa coupe est simple, nette et de style militaire. Il respire l'autorité, la dureté. Son regard brun presque rouge est perçant, analytique et calculateur. Il ne laisse rien passer sous ses iris rougeoyantes. Son faciès est bien carré, masculin et viril tout comme son corps.

Côté vestimentaire, il porte des T-shirt bien serrés, moulant les muscles de son corps et ses tablettes de chocolat. Il porte aussi des camisoles militaires tout comme des pantalons longs et des cap d'aciers. Parfois lorsqu'il dresse, il porte des gants de cuir. Il traîne souvent sa Jitte avec lui pour le travail, enfin son travail complètement illégal.
♛ Mental

Raymond est un homme calculateur, strict et autoritaire qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Ne le nions pas, il a l’armée dans la peau. C’est un homme qui fera tout pour briser les hybrides qu’il domptera dans le seul but de les transformer en machine à tuer, en bête sanguinaire sans réflexion ni humanité. Il est fin calculateur recherchant constamment le profit dans ce qu’il entreprend. Si cela est trop risqué, il n’essaye même pas. Il veut des valeurs sûres et des résultats immédiats et réels. De plus, il est analytique et ne se privera pas d’observer et de toucher sous tous les angles possibles ses futures bêtes à vendre.

Comme torture, il adore les contraindre dans des petits espaces, de petites cages pas très hautes dans lesquels ne se trouve ni eau ni nourriture. Il les assoiffe, les affame et les prive de lumière, les plongeant dans le noir le plus total. Dans les différentes pièces installées sous son entrepôt, l’insonorisation est de mise. Même les portes sont renforcées et impossible d’ouvrir de l’intérieur. Seul une personne de l’autre côté peut l’ouvrir et la fermer. Raymond installe la terreur psychologique bien avant les coups. Il faut souvent qu’il reparte de zéro avec ses bêtes pour en faire quelque chose de potable, puis de vraies machines de guerre.

Il sait se montrer discret dans ses magouilles, ne voulant pas que la police vienne mettre le nez dans ses affaires. Sinon, en surface, il a l’air d’un homme qui prend son travail au sérieux et c’est peu dire. Il semble rustre, brutal, mais surtout il n’a pas sa langue dans sa poche. Pourtant, il connait les bonnes manières et la civilité. Sachant bien se défendre et répliquer, c’est bien les seuls moments où il prend du plaisir à faire ce qu’il fait, sinon, il reste froid et garde un visage plus ou moins impassible. C’est un homme qui ordonne et ne demande pas. Il a la voix forte et le ton utilisé à l’armée. Il ne faut pas le mettre en colère, ça c’est certain.

Aussi, il n’est pas le genre d’homme à dire ce qu’il aime ou ce qu’il n’aime pas. Ce qui lui est personnel, il le garde pour lui. Cependant, il est clair et direct concernant l’homosexualité. Il n’est pas gay. Peu importe les avances des hommes d’Alola, il ne bronche pas une seule seconde. Raymond n’est pas homophobe, loin de là, mais sera franc quant à son hétérosexualité et surtout, le fait qu’il soit marié. Parce que oui, c’est un homme fidèle. Il ne parle cependant pas de sa femme internée pour son propre bien, ne voulant pas ressasser les vieux souvenirs de son couple heureux.

En ce qui concerne sa relation avec son fils, elle est presque inexistante.  À cause de ses trop grandes absences dans sa vie, le jeune homme et son père n’ont pas la plus belle des relations. Les punitions physiques non plus n’aidèrent pas. Pourtant, les deux hommes vivent sous le même toit avec Claw depuis maintenant presque une année entière.

♛ Histoire

Raymond est né au Canada, dans la ville de Winnipeg dans la province du Manitoba. Fils unique, il n’a eu que lui-même et ses deux parents durant toute son enfance. Pas de grands-parents que ce soit du côté de sa mère ou de son père. Il ne fut donc pas gâté par ces derniers et ne reçut jamais trop de cadeaux lors de ses anniversaires. Son père, un homme strict et de valeurs et sa mère, une femme pieuse et douce l’éduquèrent sur les mœurs et la morale, sur le respect et les règles à suivre en société. Cependant, dès son entrée à l’école, cela changea un peu pour le jeune enfant. En effet, éduqué par des sœurs religieuses, cela fut encore plus rude et strict qu’à la maison. S’il ne faisait pas ce qui était demandé, les bonnes femmes sévissaient par des coups de règle sur les doigts. La religion et la morale furent énormément évoquées dans son éducation, mais Raymond resta un enfant droit et sage. Jamais rien pour contrarier qui que ce soit. Il faisait ce qu’on attendait de lui le plus souvent.

C’était bien évidemment avant son entré dans la puberté et l’adolescence. Dès ses douze ans, le jeune homme devint insupportable, insoutenable et quelque peu enclin à la violence. Plus personne n’arrivait à le contenir, à le maintenir en place. Ses parents malgré les punitions et les privations n’arrivèrent à rien avec lui. Raymond était devenu un jeune homme plein d’hormones, de testostérone et de colère. Tout allait de travers à la maison. Plus le jeune homme grandissait et vieillissait, plus il devenait violent, irrespectueux et impoli. Il était carrément dans la passe rebelle de son adolescence. C’est pourquoi dès qu’il eut dix-sept ans, son père n’arrivant plus à supporter son propre enfant l’enrôla de force dans l’armée canadienne.

Son père était un homme strict, certes, mais dans l’armée, les hommes d’influence l’étaient cent fois plus. Là-bas, Raymond appris réellement ce que s’était que de recevoir des ordres et de subir les conséquences de ses paroles et de ses actes. Dès lors, le jeune homme prit exemple sur eux, trouvant l’armée inspirante et apte à lui apporter un défouloir pour sa violence et sa colère. De la milice et simple soldat, il finit au cours des ans à monter les échelons. Trois ans à peine après sa venue dans l’armée, il rencontra la femme de sa vie, elle aussi militaire, mais de trois ans sa cadette.

Même pas un an après le début de leur relation, les deux amoureux décidèrent de se marier. L’un comme l’autre ne voulaient plus être séparé malgré les voyages militaires dans des contrées dangereuses. Elle était pour Raymond un frein à sa colère et sa violence. Sa femme avait du caractère, mais aussi une douceur et une sensibilité innée. Ils n’avaient pas réellement de chez eux, mais cela les importait peu. Âgé de vingt-trois ans, l’homme à la chevelure de plus en plus blanche pu voir sa femme mettre au monde leur fils unique. Un beau bébé vigoureux et plein de vie. C’est aussi à cet âge qu’il put constater la déchéance psychologique de son épouse. En effet, la lune de miel s’étant peu à peu estomper entre le couple, Raymond constata les troubles psychologiques de sa femme, ceux-ci devenant beaucoup plus forts et fréquents suite à la naissance de leur fils Zackary. Le syndrôme du post-partum coûta presque la vie de l’enfant et de la mère et c’est pourquoi l’homme de la famile décida de mettre sa femme à l’abri, là où elle serait bien traitée et où elle ne pourrait faire de mal à personne suite à ses excès.

Dès lors, Raymond se retrouva avec un bébé d’à peine trois mois entre les bras. Ayant des responsabilités auprès de l’armée et malgré son bon vouloir, ne pouvant élever cet enfant sur le champ de bataille, il le confia à un officier lieutenant ou plutôt, à sa femme. Ainsi, le père ne resta même pas un mois seul à seul avec son enfant. Cependant, lorsqu’il avait des permissions, il revenait le voir et lors de ses anniversaires, il lui envoyait une carte et de l’argent. Sa vie était beaucoup axée sur l’armée que son propre enfant.

Après une période latente de guerre, l’homme revint au pays auprès de son fils âgé de cinq ans. Il tenta de l’élever comme on le lui avait enseigné, comme un soldat de l’armée, mais cela ne fut pas une réussite. Un enfant de cinq ans ne pouvait pas être élevé de la sorte et Raymond le savait. Pourtant, il ne tenta pas de changer sa manière d’être, usant de torts physiques si nécessaire pour l’éduquer et lui apprendre les bonnes manières. Disons qu’au cours des années entre l’armée et l’éducation d’un enfant, leur relation se ternit et devint bien houleuse.  Devenu lieutenant-colonel à trente-deux ans, Raymond termina sa dernière mission pour l’armée canadienne.  Une mission qui dura trois années de plus sans Zackary. Ce dernier fut de nouveau laissé à la femme de l’officier lieutenant qui était maintenant lieutenant-colonel tout comme Raymond.

Au lieu de revenir directement voir son fils après avoir servi son pays, Raymond décida de s’entraîner encore et encore ayant trouvé goût à cette activité. Cherchant les sensations fortes, il commit de nombreux actes qui eurent tôt fait de le châtier de l’armée. Cela exacerba sa colère qui muta en violence dans des combats dangereux, illégaux et extrêmes. Après un temps et retournant auprès de son fils unique, l’homme décida de déménager outre-mer. Il fit ses adieux à sa femme, lui rendant visite une dernière fois avant de partir avec son enfant devenu adolescent. C’est ainsi qu’ils se retrouvèrent tous les deux à Alola.

Raymond devint dresseur pour les centres d’hybrides. Au début, cela l’emballa, lui donnant l’excitation qu’il recherchait, mais les protocoles et les règles départementales eurent tôt fait de l’ennuyer. Au mieux, sa colère et sa violence passèrent sur les punitions qu’il infligeait aux hybrides qui ne se laissaient pas apprivoisés. Lasse de cette routine cependant et voulant beaucoup plus que cela, à quarante et un ans, il décida de démissionner et de se construire lui-même un empire de créatures sanguinaires, féroces et bestiales. Des hybrides entraînés au combat, à suivre les ordres et à garder. Des hybrides pouvant tuer sans conscience, les déshumanisant totalement ne leur laissant que leur instinct de bête. Parce que pour l’homme à la chevelure blanche, c’était ce qu’il était. Vivant sur le bord de la mer avec son fils, il tenta de faire montre d’une vie paisible à tous. Devenu vendeur de cages et d’accessoires pour les hybrides récalcitrants dans un entrepôt, l’homme cacha tout de même un sombre sous-sol de sa bâtisse. Tout un système de dressage pour des hybrides qu’il  faisait acheter en boutique par un subalterne et qu’il domptait et dressait comme une machine de guerre, une machine à tuer. Évidemment, ses méthodes pouvaient ne pas convenir à tous les hybrides, c’est pourquoi, parfois, il y avait des pertes. De plus, il lui arrivait de faire des combats d’hybrides dans ce même sous-sol, voulant impressionner les acheteurs potentiels de telles créatures. Pour lui les hybrides n’étaient que des bêtes et du profit, du revenu.

C’est ainsi qu’à quarante-sept ans, il rencontre Claw, anciennement Keep. C’était un Liepard très vif et bien portant. Cela lui prit quelques semaines à le briser, à tenter de le dresser comme une machine sans pensée humaine. Croyant avoir réussi son coup, il fut mécontent de voir que l’animal lui revint quelques jours plus tard. D’autres séances de tortures mentales et physiques eurent tôt fait de l’adoucir, mais encore une fois, il revint après quelques jours. N’y comprenant rien, l’ancien lieutenant-colonel décida de l’amener à la maison, essayant de comprendre pourquoi son profit se transformait en remboursement et en perte. Cette sale bête n’allait plus lui causer de problème, du moins, il l’espérait. Au moins, chez-lui, Raymond pouvait le tenir à l’œil, tout comme son fils d’ailleurs à qui il ne cacha rien, mais ne dit rien non plus. Ils vivaient ensemble, mais le père n’essayait pas de renouer avec lui et de réparer les liens brisés. Il lui avait cependant fait comprendre de ne jamais rien dire à personne à propos de lui parce que malgré leurs différents, ils étaient père et fils et Raymond, respectait au moins cela. Il dressait et faisait combattre les hybrides en toute illégalité, sous le nez de la police et de tout le reste de la population d'Alola resté blanc comme neige.

Malgré l’absence de femmes sur l’île, Raymond restait droit, ne faisant que passer sa frustration sexuelle dans l’entraînement physique et le combat. Il adorait tester ses bêtes, les combattre à mains nues ou avec sa Jitte. C’était une arme très intéressante pour dresser ses machines de guerre. Il en avait appris le maniement par lui-même au fil des ans tout comme il avait appris à frapper sans laisser de marque ou créer des séquelles. Cependant, une nuit où Claw se plaignit encore et toujours trop de ses chaleurs, ayant détruit le coussin que l’homme lui avait laissé pour se soulager, un combat éclata entre ces deux mâles. L’humain contre la créature, morsures et griffures furent de mise ainsi que des coups et des blessures. Cela excita tellement Raymond qu’il prit sans ménagement le Liepard jusqu’à le faire jouir de plaisir. Par contre, l’humain, lui ne jouit pas, il se retira bien avant cela et passa sa frustration à l’eau froid d’une bonne douche. Cela n’arriva qu’une seule et unique fois et Raymond espéra que ce soit la dernière. Malgré que sa femme soit loin de lui et internée, il ne voulait pas trahir leur union. De plus n’étant pas gay, le corps des hommes ne l’intéressait pas du tout. Ce qui le faisait réellement bander outre le corps d’une jolie femme c’était la violence pure et dure. Celle qu’il voyait, mais aussi celle qu’il subissait lors de combats féroces, extrêmes.

♛ Caractéristiques & anecdotes

♥ La violence le fait bander. Donc, plus il y a de violence en sa présence et surtout contre lui, plus cela l'excite.
♥ Étant hétérosexuel, le corps masculin ne l'intéresse pas. Il lui est cependant arrivé de prendre violemment son hybride lors de ses chaleurs après qu'il l'ait excité en se battant brutalement contre lui.
♥ Il est marié et a un fils. Sa femme est internée pour cause de bipolarité depuis 25 ans. Il a donc élevé seul son enfant enfin, entre ses aller retour à l'armée et en centre de dressage pour hybride. Disons plutôt qu'il a été un père absent.
♥ Il a commencé à avoir des cheveux blancs vers ses 18 ans.
♥ Il possède une Jitte pour frapper et dompter ses hybrides de combat et de garde. Avec cette arme, il est redoutable.
♥ Il fume énormément de cigares. Il en a toujours un ou deux entre les dents. C'est ce qu'il préfère.
♥ Il a déjà travaillé comme dresseur pour les centres d'hybrides, mais trouvait leur manière trop douce et pas assez sévère.
♛ Pseudo

Euh bah je vous présente mon TC ~ ♥ Peace les gens ♥

 ♛ Alola Island
 
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Mes hybrides : Claw, ???, ???
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 8:46
Re bienvenue o/ !
avatar
avatar
//
Description du caractère de votre personnage : Edwige, 25 ans, pokémon Ectoplasma. Mec bizarre mais sympa... Rit souvent tout seul et aime bien blaguer, faire des farces. Bonne chance~
Ectoplasma
Voir le profil de l'utilisateur http://alola-island.forumactif.com/t115-edwige-finie
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 9:06
Rebienvenue !
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 13:51
Oh, il rigole pas le monsieur~ welcome back !
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 14:53
Rebienvenue ♥ Ton DC risque de claquer ! Bon courage ♥
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Célèbre pirate à bord de son fidèle Cavendish qui prend plaisir à terroriser les vastes mers du monde entier. Son équipage et lui s'entichent parfois de certaines contrées dont ils essaient d'en extirper quelques ressources pour leur propre plaisir. Sa tête est mise à prix par toutes les autorités mais qui osera l'affronter ?

Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 17:48
Omagad, tant de virilité dans cet avatar ! Ca pue l'homme par ici //PAN

Bon courage pour ta fiche !
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 23:22
Citation :
Hétérosexuel
... et ben putain, il va vite se faire chier xD *part en courant*
Bien re ? venu !
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Takefumi est un acteur qui fait beaucoup d'action pour les publicités, notemment des cosmétics et des habits. Il est spécialisé dans les films et séries de type historique, et joue souvent le "petit frère niais" ou le "meilleur ami un peu foufou". Il n'en reste pas moins qu'en dehors de la scène, c'est quelqu'un d'assez sérieux ... Sans oublier un Yandere fini.

Voir le profil de l'utilisateur http://alola-island.forumactif.com/t26-hanzaki-takefumi-behind-t
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 23:26
Ahahahah je sais Hanzaki X3

Merci à tous pour les encouragements et tout le reste ~
Je vous aime ♥
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Mes hybrides : Claw, ???, ???
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 25 Jan - 8:07
Il restera pas hétéro bien longtemps moi j'dis x)
Spank me hard daddy ! ♥ *PAN*
Rebienvenue ! ^^
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : • Ambivalent • Célibataire • Italien • Borgne • 1m82 • Maitre de Vénus et Vanad • Sait utiliser une arme à feu • Excellant combattant au corps à corps • Bourru • Franc • Séducteur • Peu loquace • Doux • Gentil • Manipulateur • Lubrique • Professionnel • Intransigeant • Pilier de bar • Têtu • Violent • Sadique • Masochiste • Gros fumeur •

Voir le profil de l'utilisateur http://alola-island.forumactif.com/t129-bang-bang-i-shoot-you-do
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Jan - 23:21
J'ai fini ma fiche je crois...
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Mes hybrides : Claw, ???, ???
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 28 Jan - 16:18
WELCOME TO ALOLA !


Un bon gros méchant rouge qu'on a là ** Ton personnage est très intéressant ♥ J'ai hâte de le voir sévir en RP huhu ~ Bravo pour ta validation ♥ Tu peux désormais:

Recenser ton avatar
Créer ton habitation
Faire ta demande de maître/hybride
Recenser ton DC
Faire ta demande de RP

Amuse-toi bien sur Alola ! ♥
avatar
avatar

Description du caractère de votre personnage : Célèbre pirate à bord de son fidèle Cavendish qui prend plaisir à terroriser les vastes mers du monde entier. Son équipage et lui s'entichent parfois de certaines contrées dont ils essaient d'en extirper quelques ressources pour leur propre plaisir. Sa tête est mise à prix par toutes les autorités mais qui osera l'affronter ?

Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alola Island :: Préambule :: Présentations :: Fiches admises-
Sauter vers :