AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un lit au lieu d'une grange [ft. Kairos]

 :: Le défouloir :: Topics obsolètes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 5 Fév - 15:41
Un lit au lieu d'une grange #Kairos
La première fois était toujours la plus étrange. En tout cas, c'est ce qu'on lui avait toujours dit, peut importe ce qu'il allait faire. Pourtant, cette fois-là lui parut encore plus étrange qu'elle ne le devrait de façon régulière. Il observa l'homme qui lui parlait de ce commerce, des avantages et de tout ce qui était sensé lui plaire. Pourtant, rien ne lui plaisait. Et pour une fois, ce n'était pas une laideur qu'on lui cachait. Il avait l'impression de voir un étron auquel on aurait collé des yeux de biches et un ruban de satin. C'était écœurant de voir ce que pouvait faire l'humanité, ses propres vices communier dans un seul et même schéma : l'esclavage.

Est-ce que ce vendeur se rendait compte qu'il vendait des gens qui pourraient être ses enfants ? C'était comme s'il l'oubliait, comme s'il ne s'en rendait pas compte. Il était pourtant venu pour faire un article, mais sa main avait lâché son stylo dans sa poche. Il serait assez choqué pour ce souvenir à vie de cet endroit. Il n'y retournerai pas, il se le promit. Peu importe comment, il n'y retournerait pas. Mais...

Si au moins, il pouvait en tirer un de là.

De toutes façons, le vendeur avait eu les pupilles presque dilatés alors qu'il avait reconnu son nom de famille. Quel connard. Il savait faire parti des hommes les plus riches de la planète, ça ne voulait pas dire qu'il s'y intéresserait un jour de façon positive. Il n'était pas un de ses nobles cherchant le moindre moment et idée pour se retrouver totalement délavé d'honneur. Et porter les couverts en argent le lendemain, cela allait de soi.

En tout cas les cages, le sol... tout semblait fait pour plaire au luxe. Il n'aimait tellement pas ça. Il croisa le regard d'un hybride, un jeune être dont les petites oreilles bougeaient vers le bas. Complètement soumis... Il serra les poings, retenant son envie de vomir. Il comprenait Amon d'un coup, il comprenait sa façon de penser et son envie de se battre pour les siens. Jamais personne n'aurait dut se trouver dans un tel endroit.

« … Vous n'avez jamais de fugues ?
-Ô si. On a même des spécialistes pour ça !
 »

Adam reporta brusquement son regard vers le vendeur... Peut-être qu'une fois encore son instinct de journaliste avait su trouver la bonne question ? Il sourit très légèrement. Il y en avait qui étaient assez forts pour fuir leur maître, pour vivre comme il le souhaitait... et se faire rattraper, peu importe ce côté. Il y avait donc des insoumis même dans ceux qui étaient enfermés et contraint au quotidien.

« Racontez moi. »

Et le vendeur dont le nom lui était totalement inconnu, commença à lui narrer quelques anecdotes par ci par là. Brusquement, il s'arrêta devant une des cages et arrêta Adam tout en expliquant les presque exploits de cet homme, là-bas contre les barreaux. Le bleuté l'écouta d'une oreille et le jaugea. Alors comme ça, c'était un pro de la fuite. Il fixa le vendeur et la coupa au milieu de sa phrase :

« Merci bien. Je lui demanderai à lui de me raconter tout ça. »

Il lui fit signe de partir et s'assit face aux barreaux, sans crainte, il mit sa tête sur l'un d'eux et soupira alors que le froid lui fit du bien.

« Salut. Parait que t'aimes fuir ? »
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alola Island :: Le défouloir :: Topics obsolètes-
Sauter vers :