AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

... Pourquoi j'ai fais ça? ♚ Adam

 :: Le défouloir :: Topics obsolètes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 5 Fév - 16:08

Pourquoi je suis venu jusqu'ici .... Vraiment. Ca remonte à une heure.. Je m'étais dis que ce serait sympa -non, plutôt que ça débarrasserait ma grotte de ses empoisonnements au chocolat - PERSONNE LUI A DIT QU'ON DONNAIT PAS DE CHOCOLAT A UN ANIMAL?!- de lui rendre sa putain de couverture avec son odeur infecte qui empoisonne en plus du chocolat l'espace de ma grotte. Donc allez, hop, un aller retour en ville, ni vu ni connu, je poses ça sur le palier et je retourne dans la nature, vite fait bien fait.
MAIS NON!
Bon dieu. Ce type aux cheveux de la même couleur que mon poil, déjà il me force à prendre une forme humaine parce que c'est pas la porte à coté où il loge, et devine où est-ce que son odeur me porte? A un hotel! UN HOTEL! Déjà, j'ai pas l'air idiot avec la couverture de survie et les tablettes de chocolat,  à moitié vétu, devant la grande porte d'entrée. Mais en plus, je me dis que je vais pas rester là, ça ferait trop con tu vois. Du coup, bah je rentre. Parce que voilà. ET LA. LA ! C'est le drame. Je racles ma gorge devant le monsieur de l'accueil qui me regarde comme un SDF ou un pokémon perdu et il me dit de sa voix ignoble "Oui, c'est pour quoi?" Commandez des baies ! Tss, passons, sur le coup, je me souviens plus du nom du type. Genre, vraiment plus. A... A quelque chose. Je fais genre de réfléchir, il perds patience, fronce les sourcils et là, illumination!
   
▬ Adam Lovecraft?
   Il me regarde comme un attardé, puis finit par me dire le numéro de chambre... ou plutôt, LA SUITE ! Rien que ça ! Je suis tombé sur le pire gosse de riche ! Donc je monte, encore et encore, j'use mes pattes sur les escaliers et je frappe à sa porte. Et là, j'attends. Parce qu'il est lent.
© PRIDE SUR EPICODE
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 16:39
J'sais pas bro, t'es canon. #Ten
Plongé dans son article, rien, non rien n'aurait pu énerver Adam plus que d'entendre quelqu'un sonner à sa porte. Adossé à sa chaise à l'envers, les quelques rayons de soleil passant aux travers de ses rideaux, sa chambre couverte de A à Z de diverses paperasses, oui, il était bien, au calme de son rock alternatif qui ne plairait bientôt plus qu'à lui avec cette époque. Il soupira et abandonna son thé cannelle à côté de ses cahiers. Il se redressa et s'étira. Si on voulait vraiment le voir on patienterait.

Il laissa retomber ses bras autours de son torse nu et se dit qu'un caleçon passerait peut-être un peu mieux que la pauvre serviette qui lui servait de vêtement. Il gratta sa tête et s'avança à travers le salon apposé à sa chambre. Il n'y mettait jamais les pieds et ça se voyait. C'était juste l'endroit où il prenait de temps en temps le thé avec la femme de ménage. Aussi idiot que ça puisse paraître, il considérait cette pièce comme n'étant que la partie cordiale de sa maison. Les amis, il les faisait rentrer dans sa tanière. Par contre il aimait les jacuzzi, et ça on ne l'avait qu'avec la suite... Autant que son argent serve son dos.

Une fois devant la porte, il se prit le temps de mettre une clope entre ses lèvres et de regarder qui venait le déranger. Il cligna des yeux en voyant le mystérieux lucario, avec sa couverture et son chocolat. Il prit un visage blasé. S'il le faisait le coup d'être un animal alors qu'il avait une apparence humaine et que son corps pouvait très bien incorporer ça... il l'embrasserait pour le faire taire. Avec un peu de chance, il mourra de sa bave avec la sienne. Et lui mourrait d'une crise de panique après, que d'idée aujourd'hui Adam.

Il ouvrit la porte et se tient contre le côté de celle-ci. Il alluma sa clope et fixa droit dans les yeux le jeune homme.

« Tu fais des indigestions au cacao ? »

Il roula des yeux et le tira à l'intérieur sans lui demander autorisation. Ils allaient attirer encore plus l'attention à être à moitié à poil tout les deux devant sa chambre. Il fixa son salon et grogna, non. Il le tira jusqu'à sa chambre et  le laissa dedans. Il soupira.

« J'vais te passer un t-shirt pour ton retour, tu vas attirer les regards et avoir les traqueurs à ton cul s'tu te balades encore à poil, inconscient. »

Ainsi Adam commença à fouiller ses fringues pour en ressortir une propre. Il trouva un vieux t-shirt en jean blanc dont les manches étaient déchirées. Il lui tendit sans un mot de plus, se rappelant au milieu que l'autre n'aimait pas l'entendre parler.
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 20:15

Et là, cet homme venu de nul part, m'ouvre la porte.  ENFIN! Ou devrais-je dire FINALY! dans sa langue natale! damn, god! Et v'là qu'il me sort une blague à deux balles genre "bonjour, t'es allergique?" évidemment, j'ai fais quinze putain de kilomètres pour te dire que j'étais allergique au cacao.
 
▬  on t'as jamais dis que c'était pas bon pour les animaux, batard?
  Ouais non parce que moi je vais pas attendre d'être assis tranquille pépère dans sa chambre pour ouvrir ma grande gueule. Alors ensuite, je me pose tranquille sur son lit-ou plutot tas de m*rdes- et je poses tout ce que j'ai dans les bras, parce que c'est pas que ça m'encombre un peu beaucoup, mais si. Je le regarde, je me demande ce qu'il fait ou si c'était fait exprès qu'il me tende un tee-shirt de clodo.
 
▬  et en plus tu me traites comme le ga' de l'accueil. Garde tes fringues déchiré, j'préfère être en torse sans poil.
Je grognes, encore et encore et le fixe droit dans les yeux en défi.
 
▬  j'ai faim, puis soif et puis... ça put l'animal ici.
Je fronce les sourcils et sourit vicieusement avant d'ajouer.
 
▬  tu te tapes des tapins hybrides, gros pervers?
Je fais le fier, parce que j'ai tapé dans le mile, j'en suis sûr.
© PRIDE SUR EPICODE
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 20:34
J'sais pas bro, t'es canon. #Ten
Adam le fixa en essayant de voir s'il était sérieux. Non par ce que franchement, il pouvait pas être sérieux là ? Sérieusement... ça puait autant dans sa chambre ? Il savait qu'il ne faisait pas souvent le ménage, mais de là à dire qu'il baisait comme une chaudasse avec tout les hybrides du coin... Non pas vraiment non. Il se mordit la lèvre pour s'empêcher de rire, mais finit par rire malgré lui.

« Non. Je suis désolé, ça pue juste mon odeur, t'es le premier à rentrer dans cette pièce et le second après la femme de ménage à rentrer dans ma suite. Mais merci d'me dire que je sens le sexe. »

Il continua de rire devant cet hybride qui visiblement n'avait pas l'habitude de sortir de sa grotte pour penser ce genre de chose. Il se surpris à le trouver, vraiment, vraiment mignon. C'était assez rare pour Adam de sourire stupidement après ce genre de remarque mais le côté fier qui était allé avec l'avait rendu franchement... Adorable. Il se gratta la tête et le fixa. Il n'allait pas lui parler de génome et lui expliquer que non il n'était pas un chien comme il le pensait et que oui il pouvait manger du chocolat. Non, il n'avait pas envie de l'ennuyer avec des trucs qui le dépassait.

Et s'il avait soif et faim, qui était-t-il pour ne pas le servir. Il se dirigea vers le petit frigo dans un coin de sa chambre et l'ouvrit. Il en sortit un thé glacé à la baie oran et se tourna vers lui. Oui, il aimerait. Il regarda calmement ce qu'il y avait dans son frigo et prit du saucisson qu'il coupa en tranches fines avant de lui amener. Il ouvrit un tiroir et y prit un paquet de chips. Son fessier tomba sur le lit, sans papier, seul miracle de cette chambre, et il déposa l'assiette et la canette à côté de l'être.

« J'aime bien ce t-shirt. » Il soupira.

Il se tourna vers son ordinateur et le ferma. Il n'était plus d'humeur à écrire et le mystérieux hybride le tentait plus.

« Désolé de t'avoir fait faire tout ce chemin. »
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 20:54

Qeuwa? Autant, son jus bizarre bleu ressemblait à de la baie, et encore j'ai ouvert et sniffer pour être sur avant d'en boire une grande quantité. Ma soif allait mieux, mais j'étais trop sûr de moi pour lui sortir un "merci", ahha, il rêve. Maintenant la suite. Je regarde l'assiette, fronce les sourcils, l'examine. Heureusement que je vois un peu dans le noir, parce que c'est pas avec son éclairage que mes yeux allaient voir quelque chose sinon BREF, c'était de la viande. Il me prenait pour qui ?! OKAY je descend du Lucario, mais y'a marqué CARNIVORE sur ma gueule ?! Je mange des BAIES. B.A.I.E.S. Je le regarde droit dans les yeux en lui signifiant de mon regard tueur que là, il vient de perdre un point ENCORE dans mon estime. Je me reconcentre de nouveau sur l'assiette. et... et.. y'a un truc. Un truc difforme, semi-rond, semi-granuleux. J'en prends un -parce qu'il se balade en groupe- et l'examine. Je tends la langue et léche soigneusement et  LA, c'est encore le drame.
 
▬  gigigigigigi rioou!
 un son indescriptible sort de mes lèvres et .. .c'est quoi cette sensation de baie Ceriz en pire ?! Ca me reste sur la langue en plus. Alors je la tire, et je reprends du jus et enfin le gout passe. Bon, c'était pas si mauvais, alors j'essaye de croquer tu vois, un peu comme une deuxième chance et passer le gout salé, ça va tranquille. C'est plutôt bon. Alors j'en mange d'autres.
 
▬  ché quoi?
j'ai la bouche pleine, le ventre trop plein de ces cochonneries humaines quand j'arrête de manger et essuie ma bouche avec le tee shirt déchiré. Tu l'aimais bien? BAH TIENS. Garde ma bave avec. Je me grattes le nez aussi, ça me grattait. Puis j'éternue, parce que y'a trop de sel. Et je bailles avant de m'allonger sur ce lit qui sent le sexe.
 
▬  ... arrête le plaisir solo alors.
Puis je sais pas pourquoi, je prends le coussin et le renifles. Mais pas comme quand on renifle un truc pour savoir l'odeur, non l'odeur je l'avais déjà, je voulais juste la garder parce que sa couverture elle, elle avait plus son odeur. Alors je suis comme un con avec le coussin sur la tête à le sniffer, les bras en Stari et le silence.
 
▬  Eshcno dormss ce shaoir.
Je sais pas pourquoi, mais à ce moment là, j'étais sûr qu'l avait pas comprit ce que j'avais dis.

Et je répéterai pas.


© PRIDE SUR EPICODE
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 21:10
J'sais pas bro, t'es canon. #Ten
Il fixa son pauvre t-shirt avec une certaine peine. Pauvre t-shirt. Enfin bon tant pis, il fera son deuil un autre jour. Il le regarda manger les chips et ne put s'empêcher de laisser passer un micro sourire. Il ne savait pas quoi lui donner d'autre. Il remarqua par contre que la viande n'était pas bon pour lui visiblement, comme le chocolat. Décidément les lucarios ça finissait végétarien. Il soupira malgré lui et commença à manger ce qu'il restait. Ce serait son repas, voilà. Il resta calmement à manger ses bouts de saucissons tout en essayant de comprendre ce que lui demandait l'autre homme à côté de lui.

Hum... ça ressemblait à un truc comme dormir ce soir. Ne sachant pas trop quoi lui répondre, il baissa la tête sur son lit et, les draps, et finalement le coussin qu'il tenait contre lui. Il regarda ailleurs rapidement alors qu'il n'osait pas demander pourquoi il avait sa tête plongée dans... ce qui avait le plus son odeur ici.

« Tu peux dormir dans mon lit si tu veux... Tu préfères que je dorme avec toi ou dans mon canapé ? »

Il se gratta la tête et finit par s'allonger sur le lit à son tour, virant l'assiette sur le bureau. Il attrapa le drap et le mit au dessus de lui. Il ne savait pas pourquoi son corps avait stupidement accéléré et ne voulait pas le savoir. Sérieux. Il avait des réactions de plus en plus étrange... Mais il aimait son odeur non ?

« ...Je ne me branle quasiment pas. » Il tenait tout de même à le dire.

Il ferma les yeux et fut étrangement rassuré de sentir une espèce de chaleur derrière lui. Il appréciait bien ce lucario au final... Aussi étranges pouvaient être leur rencontre, il avait un bon feeling avec. C'était stupide. Se sentait-t-il aussi seul qu'il se laissait apprivoiser aussi facilement ? Il soupira.

« ... » Il soupira. « Comment tu t'appelles ? »
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 21:55

J'l'écoute, silencieux.J'dis rien ne premier lieu, j'attends de voir ce qui me propose. Dormir ici? J'souris en coin. Il est pas si bête, ça va. Je sais qu'il voit pas mon sourire sous l'coussin, pas grave. J'soupire quand je l'entends encore et encore parler. Je m'en fou que tu te branles, sérieux.
▬  Moi j'me branle.
voilà, content? Comme ça t'as l'image d'un lucario qui se touche joyeusement dans ta tête. Je décale le coussin, et tourne la tête, juste pour espérer voir la tienne de puceau frustré, c'est tellement drôle. Et puis au lieu de ça, tu me demandes mon prénom. Genre.. eukay quoi, rien à foutre d'être zoophile, tranquillou.
▬  José.
non mais imagines, je m'appelles vraiment comme ça. Tu bandes plus là coco hein ? Ta mi-molle, elle est partie d'un coup , hein ? Tss... Je peux pas m'empêcher de sourire et même de lâcher un rire devant sa tête de frustré.
▬  ... Ten.
je préfère dire mon vrai prénom, cet imbécile serait capable de dire "Joséééé" en plein dans la jungle et voilà que tu lui répondrais jamais. clairement, ouais. Je soupires et retire le coussin de mon visage pour me le mettre derrière la tête. Et je regarde le plafond. Rien de super intéressant, en soit. Blanc, neutre.
▬  ...
Pourquoi je m'ennuie? Pourquoi j'attends quelque chose? Pourquoi je suis toujours dans cette suite et pourquoi je suis venu ? Pourquoi j'ai pas simplement abandonné ses affaires dans la jungle et jeté son adresse? Ouais, le confort d'une nuit, ça doit être ça. Il m'en devait une, il me l'a dit... puis, puis clairement, j'repars demain hein? ... Hein ? Ma respiration s'accélère seule. Dis-moi que je vais repartir... Dis-moi que j'vais pas rester ici. Parce que je me sens bien ici et se sentir bien, c'est pas bien.


© PRIDE SUR EPICODE
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 22:07
J'sais pas bro, t'es canon. #Ten
Il se retourne au nom José. José, bon ok, c'est un peu nul mais il accepte. José donc. Ha non Ten... Et cet idiot rit. En plus de se branler, il rit. Il est sérieux de se jouer de sa naïveté comme ça ? Il y a cru lui, comme un idiot. Il a cru à ce que lui disait le garçon. Il rosit stupidement mais reste finalement là à le regarder. Ce n'est pas la première fois qui le regarde, qu'il le remarque. Il est beau, il est vraiment beau... Il ne faut pas se mentir.

Il y a un moment où son regard s'est dirigé vers le coussin et ça a été étrange. Il a sentit comme une petite touche de confort, c'était vraiment agréable de savoir que... Qu'il appréciait ce coussin. Il avait bien aimé le voir aimer les chips aussi. Au final, il aime bien lui faire plaisir. Ten, c'est beau comme non. Il ne l'avait jamais entendu. C'est cool aussi. Il sourit et serra un peu les draps. Il remonta son regard sur lui et se dit qu'au final, c'était plutôt pas mal de l'avoir rencontré.

Mais il était encore tôt, et il n'allait pas dormir tout de suite pas vrai ? Il devait trouver un truc pour les occuper, un truc qui leur plairait tout les deux. Il tourna sa tête sur son ordinateur un peu plus loin. Est-ce qu'un film lui plairait. Il n'avait pas grand chose sur son portable mais bon, ce serait déjà un bon moyen de … de passer le temps ensembles.

« Tu aimes les films Ten ? »

Et son nom sur sa langue a quelque chose de très appréciable. Il aimerait pouvoir le répéter un peu plus pour le coup. Mais, le lucario ne resterait pas longtemps... Pas vrai. Il sentit une coupure cette fois dans son corps... Non, il n'avait pas vraiment envie de subir ça. Il s'était un peu attaché, il croyait. C'était assez rare, mais ça arrivait. Il s'attachait.

« Pas du porno par contre. »

Il sourit avec amusement en précisant, observant les réactions du jeune homme.
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 22:25

Il était sérieux là ? Il me coupe dans mes réflexions, putain, et il se permet de parler de porno genre c'est ça qu"on fait entre bourges quand on s'ennuie? Des blagues de culs?
▬ Chez moi le porno, c'est la reproduction naturelle.
Allez bim, calme tes ardeurs grand con. Je me redresses dans le lit, bien décider à lui montrer c'est qui le patron ici.
▬ puis tu sais quoi, t'es surement trop niais et trop doux et gentil pour qu'un jour j'ai envie de quoi que ce soit de ce genre avec toi. J'traine pas avec les lopettes, et encore moins avec des humains qui pensent qu'en offrait du chocolat empoisonné et une couverture qui pue le sexe, ça ira mieux dans le coeur des pokémons.
puis je me lève, comme un rebelle ado faché, et lui pique une clope pour la peine. depuis combien de temps j'avais pas fumé? une éternité et cette m*rde humaine me manquait beaucoup trop. J'allumais le bout avec ce que je pouvais trouver qui me servait de feu... peut-être un pet cosmique, qui sait, et tirait sur le tube de feuilles séchés. le bonheur avant de me poser sur le canapé.
▬ j'ai encore faim, esclave!
autant qu'il serve à quelque chose. Il semblait m'apprécier, ahha, lourde erreure. Je tire encore sur la cigarette et me demande s'il va encore me proposer de la viande ce bipède inutile. Je souris en coin en fixant ce salon inhabité. Il vit comme un ermite dans sa grotte, on a peut-être plus de point commun que j'le pensais.
▬ T'es lent michelle.
Sérieux, pourquoi il mettait pas trois secondes à me servir et à venir au pied? hein ? moi, chercher à le mettre à bout parce que je suis un gamin frustré qu'il me parle comme si j'étais son rencard amoureux? grave, tellement même. tant pis, ça lui apprendra à jouer les mignons timides avec moi, tss. vermine de manipulateur humain qui souhaite enfermé les esclaves.


© PRIDE SUR EPICODE
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 22:38
J'sais pas bro, t'es canon. #Ten
Oups.

Il se redressa avec calme. Un très bon calme. Mais oups après tout. Il n'y avait pas de problème là dessus. Il ne gaspillait pas la nourriture, il la rentabilisait. Avec une lenteur sans nom, il avait été cherché la corbeille à fruit sur le coin de sa fenêtre. Il s'était tout aussi calmement approché de son maître.

« Excusez ma lenteur maître José. »

Il lui sourit avec patience et gentilesse. Oups, il n'allait pas être si cruel après tout. Il y avait bien marqué gentil dans sa couleur, il ne pouvait pas aller trop loin. Il n'était pas du genre à s'énerver facilement. Il n'était pas non plus du genre à regarder les pauvres petits cons chuter dans son estime en s'en souciant... Ni sa clope finir dans la bouche d'un autre sans réagir. La sienne avait malheureusement été fini un peu avant écrasé dans un cendrier.

Comme un bon esclave soumis, il s'asseoit sur les genoux de son maître et lui écrase une baie ceriz dans la gueule.

« Mangez maître. »

Et il force la baie à bien s’aplatir contre sa joue. Avec lenteur il se redresse et pause le panier sur ses genoux.

« Pauvre con, si t'es pas habitué à la gentillesse, et qu't'es parano pourquoi t'es v'nu, te foutre de ma gueule ? »

Il le fixa avec une colère agrandie et lui chope le col pour mettre son front contre le sien. Il est en colère. Il est vraiment en colère, il n'aime pas qu'on se fiche de lui et il aime encore moins être déçu de quelqu'un. Mais là, c'est clairement les deux. Il a trouvé un nouveau jouet assez stupide pour l'écouter et agir en bonne poire ? Putain.
Adam s'en voulait à lui-même d'avoir été aussi stupide... Il s'est juste foutu de sa gueule.
Et ça fait mal.

Pour le peu de fois où il s'attache, il est déjà déçu. Merveilleux.
Il le lache, pourquoi s'emmerder au final ? Il va se remettre devant son ordi et reprendre son article, il lui a offert la nuit après tout.
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 22:57

Surpris, je l'étais. Genre, je le pensais vraiment soumis et c'était presque trop plaisant pour être vrai. J'aurais au moins pu combler ma frustration sexuelle d'un coup en lui prenant son petit cul d'écrivain à deux balles. Je peux pas m'empêcher de sourire malgré qu'il me prend le col. Mes doigts viennent chercher la baie Ceriz et la porte à mes lèvres.
▬  Appétissant.
en vrai, c'était dégueulasse.
▬  ouais, je m'ennuyais, et je voulais voir à quel point t'étais une pauvre poire!
en réalité, non. t'es trop gentil pour moi et j'ai peur de te blesser. j'ai peur de m'attacher moi aussi, j'ai peur de rester ici et de vouloir rester ici. je crois que tu me fais peur, mais je te le dirais jamais. je préfère que tu me détestes, que tu me brises, que tu me jettes dehors, je ferais tout pour.
▬  c'est ça, va écrire tes romans d'amour pour midinet en chaleur comme toi, haha! ca vaut rien ce que t'écris, t'façon.
Je me rassis dans le canapé et me sert en baie, comme si rien ne m'avait atteint et clairement, c'était ce que je voulais qu'il pense, que tu penses. Que j'étais la pire des merdes, que je serais rien d'autres que ça, qu'on avait pas d'avenir toi et moi, j'en veux pas. J'veux que tu me détestes.
▬  toujours aussi lent aussi dans ce domaine, d'ailleurs.
je ris, un rire que je sais procateur et je ne baisse pas les yeux. J'abandonne pas. Si j'devais aller jusqu'à jeter son ordi par la fenêtre, je le ferais. j'avais aucune limite et c'est pas lui qui allait m'en donner !


© PRIDE SUR EPICODE
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 23:07
J'sais pas bro, t'es canon. #Ten
RP disparu par bug et idioties 8D
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 23:17

olala, olala, la queue. la queue. Le truc qui dépassait les bornes. T'aurais été gentil, docile, j'aurais fini par avoir pitié de toi, et je n'aurais pas fais ou demander toutes sortes de choses sutpides, mais là, là, clairement. J'essayes même pas de me débattre, tellement je rumines et je cherches quelque chose qui te fera bien, BIEN mal, connard que tu es. Tu me fous dans le lit, avec les baies, vas-y, vas-y ! Ma colère me fit reprendre ma forme animale dès que tu avais le dos tourné.

C'est dans un silence mortelle que je sautes du lit, te dépasses aisément probablement dû à la surprise ou que sais-je encore, peut-être ton incapacité à prévoir mes actions totalement stupides et animales, n'est ce pas? que je chopes ton ordinateur portable et -faute que la fenêtre ne soit pas ouverte, maudite soit-elle- je le fracasses contre le mur.

Les poils en furie, le regard fier et la gorge grondante, je te fais face.
▬  Ne me donne pas d'ordre, humain.
Clairement, passé la nuit ici semblait mal partie à présent, à moins que l'un de nous deux soit mort d'ici une heure. J'entendais bien au sens chirurgical du terme. Je serres les poings et court dans tout l'appartement pour échapper à ce lieu et la potentiel fureur de son hôte, renversant tout ce que je peux au passage. Pot, verre, feuilles, cahiers, tout y passe.

Je fuis mon ombre, je n'arrives pas à m'arrêter de courir, la colère et la peur bien présente en moi.

© PRIDE SUR EPICODE
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 23:30
J'sais pas bro, t'es canon. #Ten
Adam regarda son ordinateur contre le mur. Il serra les poings. Les photos de Mikage et lui y avaient été. Il venait de perdre des souvenirs de sa famille. Il tremblait alors que la fureur de l'autre pétait dans toute sa suite. Il s'en fichait totalement. Il se fichait totalement de tout ce qu'il faisait. Il voulait même plus lui parler. Il voulait même plus avoir à le voir. Il voulait rien de lui. Il voulait rien lui donner. Il voulait rien, juste rien. Il voulait disparaître, ne jamais l'avoir rencontré.

Il se redressa toujours très calme. Il ne voulait même pas savoir ce qu'il se passerait. Il ne voulait plus rien, plus rien du tout de ce mec. Il voulait rien savoir, il voulait même pas avoir à croiser son regard, même un brin de ses pieds. Il venait de se faire piétiner. Moralement.

Il manquerait plus qu'il le tape directement tien. Il se dirigea vers la sortie sans un mot, si l'autre ne la trouvait pas tant pis pour lui. Qu'il casse tout, de toutes façons, il venait de lui faire exploser sa vie, son travail et les trois quarts des souvenirs qu'il avait avec sa famille. Il venait de simplement le détruire en quelques actions. Alors qu'il avait juste voulu être bon.

Il avait compris. Il allait partir d'ici, il allait rentrer et ne plus jamais poser un pied sur cette île, visiblement elle ne voulait pas de lui, elle ne voulait de rien venant de sa personne. Il n'avait absolument plus rien à faire ici. Il soupira.

Il ouvrit la porte de la suite, la ferma à clef sans un mot et se mit contre la porte. Il se laissa tomber sur le sol, tant pis.

Il se calma. La crise était en train d'arriver mais il devait la surpasser. Alors il rentra, il se mit de l'autre côté de la porte.

« Est-ce... que... tu veux partir Ten ou tu as encore autre chose que tu veux détruire en plus de ma vie ? »

Par ce que franchement, là, il le tuerait, ce serait quasiment pareil. Son regard était éteint. Il avait fait comme il avait pensé juste de le faire, bon, gentil. Il avait fait comme les trois quarts disaient de faire sur cette île. Et on détruisait sa vie... Alors au final, il avait juste l’impression d'être un pigeon et il avait envie de partir au plus loin.

Ten avait bien commencé, là, il venait juste de trouver comme le vider de toutes ses pensées positives envers quiconque. Il ne se rendait même pas compte qu'il pleurait.
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 23:40

Ce n'est que lorsqu'il était sorti que j'ai compris. J'ai compris que j'étais allé trop loin. Comment un simple objet pouvait avoir tant d'importance aux yeux des humains? Et merde, je me sentais mal. Alors j'arrête de courir, j'arrête de bouger, je baisses les oreilles et retourne vers l'ordinateur. Je m'asseois avec, toujours sous forme animal, et commence à réparer la merde que j'avais fait. je l'ouvre, je remets les fils en place, je bidouilles et finalement, j'arrive à obtenir un démarrage de l'appareil qui semblait plus sonner et intacte.. Quoi que, l'écran virait sur le rose, mais vu que c'était une tafiole, ça le dérangerait pas.

puis je l'entends rentrer de nouveau, alors je lui ammène sans un mot et je le vois entrain de pleurer. Je soupires et est finalement dégouté d'avoir pris en pitié cet imbécile.
▬  Tiens, tafiole.
Je le poses sur ses genoux et cherches à atteindre la poignée, en vain, et doit reprendre forme humaine pour pouvoir le faire.
▬  Tu me laisses passer ou merde?
je veux juste rentrer chez moi, arrêter de penser au sexe, arrêter de penser à cet humain stupide et son saucisson, arrêter de me prendre la tête et reprendre ma vie normale. pourquoi ... pourquoi j'ai pas envie? Pourquoi je pleures parce que je suis incompris? Voilà, je reprends ma forme pokémon et part me cacher sous le lit. je pleures, et je veux pas qu'il me voit pleurer. Je suis tellement désolé, je voulais pas le blesser. J'ai mal de l'avoir blessé, il est tellement gentil... je fais tout de travers. J'suis qu'un connard et je le resterais.

Je vais rester sous ce lit pour toujours.

© PRIDE SUR EPICODE
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 23:52
J'sais pas bro, t'es canon. #Ten
Adam regarde le pc dans sa main puis la pièce devant lui. Il ne comprenait absolument plus ce mec. C'était un con ou quelqu'un de bien ? Il n'en savait rien... Et il ne savait même pas comment s'y prendre avec lui... L'ordinateur fonctionnait. Aussi incroyable que ça puisse paraître. Par reflex, et instinct de survie, il envoya tout ses fichiers se stockés ailleurs. Dieu seul savait combien de temps durerait cette chose. Il attendit quelques minutes et abandonna l'ordinateur sur la table.

Il se regarda le bazarre et se demanda comment il allait pouvoir expliquer ça... il paierait tant pis. De toutes façons, c'était bien la seule chose qui marchait vraiment un minimum dans ce monde. Il soupira et se dirigea vers sa chambre. Il ne savait pas où c'était mis l'homme... Soit sous le lit, soit sous l'armoire. Mais bon sang, pour le moment, il ne réfléchissait pas si loin. Il avait juste l'impression de s'être...

« Monsieur Lovecraft ? »

Putain.
Évidemment que le bruit avait rameuté un de ses connards. Il alla ouvrir et trouva la première excuse pourri qui lui parvient en tête pour lui fermer sa gueule et l'envoyer le plus loin possible de sa présence. Aucune envie de parler à qui que ce soit. Il essayait de se remettre là, ok ?

« J'essaie de faire du taekwondo. C'est rien, je paierai toute réparation. »

Et avec sa patience mais surtout avec une vraie fatigue, il claqua la porte. Il se retourna de nouveau vers sa chambre et y entra. Il soupira puis grogna.

« ...Je m'excuse. Merci. »

Il passa une main dans ses cheveux et soupira. Tafiole, ouaip, clairement. Mais il avait pas grand chose d'autre dans sa vie que la relation avec sa sœur. Alors si on lui retirait il aurait du mal à y survivre. Il se sentait déjà assez seul.

« La porte est ouverte, si tu veux. »

Il se laissa tomber sur le lit, il ne savait pas où il était. Il se mit simplement en boule dans les matelas.
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Lun 6 Fév - 0:02

Il s'est excusé, alors je vais mieux. Alors je sors de ma cachette, et je mets dans les draps avec lui. J'me sens mieux là, j'me sens mieux. Je me sens rassuré, mon égo de merde, je l'ai rangé pour ce soir. Je me calle juste, fourrure contre sa peau et frotte ma tête contre son dos.

J'peux plus le nier. Ce petit con, tafiole et pédé, il avait prit mon affection. Comme un idiot, moi le plus indomptable -ou du moins l'un des plus chiants- s'était epris d'un petit dresseur de pacotille, et souhaitait rester auprès de lui.

Vraiment, je le voulais. Je déglutis, et le regarde, enfin, regarde son dos, puis j'oses pas, j'hésite, je sais pas, c'est surement pas le moment, et puis depuis quand je me soucies de ça moi ? Je fermes les yeux, j'inspires et je me lances.

▬  Adopte-moi.
Je sens une boule qui se forme dans ma gorge. Je fais un putain d'effort, je veux qu'il comprenne que vraiment, c'est devenu presque important pour moi et que j'veux pas agir comme un con, mais que c'est plus fort que moi . Je veux qu'il m'apprenne, qu'il me transforme, qu'il me montre. Je veux dormir encore avec lui, une nuit de plus.

et je me mets en boule, parce que j'ai peur de sa réponse, j'ai peur du non, du "la porte est toujours ouverte", du rejet. J'ai peur d'avoir autant mal que je lui ai fait. J'ai peur de retourner dans la jungle. J'ai peur de connaître ce monde de captivité dont mes parents et leurs parents avant eux m'ont parlés. J'ai jamais connu ça, moi, la captivité. C'était bien ? en tout cas, ça avait l'air... chaud et douillet.  
▬  ... juste une nuit de plus, Adam..
Oui, j'ai retenu ton nom.

Je vais rester dans ce lit pour toujours.

© PRIDE SUR EPICODE
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Lun 6 Fév - 0:14
J'sais pas bro, t'es canon. #Ten
Il avait retenu son nom.
Aussi con que ça puisse paraître, ça lui fit trembler le corps entièrement. Il ne comprenait pas cet homme. Il n'avait pas cette empathie humaine capable d'analyser les personnes et de comprendre les émotions qui passaient en chacun. Il n'avait pas ce... cette capacité. Il se retourna avec douceur. Il était fatigué, c'était peut-être ça aussi. Il était rancunier, mais loyal aussi. Il lui ferait ressentir la semi-perte de son ordi plus tard. Pour le moment, il n'a pas envie de le faire... de se prendre un coup de plus, d'envoyer un coup de plus. Il veut juste être tranquille.

Il met la tête du lucario contre son cou et l'enlace doucement. Les contacts, ce n'est pas très Adam, il ne sait pas les faire normalement. Mais il veut lui faire comprendre par des gestes et non des mots. Les mots ça veut rien dire... Les actes parlent bien plus. Il ferma les yeux et profita de la douceur de sa fourrure et de sa chaleur. Il était toujours en caleçon putain. Il était toujours stupidement en caleçon en train de serrer un mec qui avait bousillé les trois quarts de sa chambre.

Mais, il voyait bien que cet homme là... Celui qui avait détruit sa suite, c'était un masque de crainte vis à vis du monde. Il était bon, gentil derrière. Tant pis pour l'ordi, il lui expliquerait demain, il lui donnerait même une batte pour abattre le reste... Tout était sur serveur maintenant. Peu importe. Il caressa doucement sa tête, entre les deux oreilles. Il aimait bien son contact à lui, il aimait bien aussi le savoir plus calme... Il le préférait quand il était plus ouvert... Bon dieu, quelle tarlouze il faisait.

« Je vais m'occuper de toi autant de temps que tu le désires. »

Il serra contre lui le lucario.

« Tu dormiras avec moi, Ten. »
Invité
avatar
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alola Island :: Le défouloir :: Topics obsolètes-
Sauter vers :